Téléphoner nuit à la santé

Mobilité

Une étude d’une association médicale britannique souligne que l’usage intensif de son portable provoque des allergies.

Les accros au portables sont susceptibles de développer une réaction appelée “mobile phone dermatitis”, selon une étude très sérieuse de l’Association britannique des dermatologues, publiée jeudi. Il s’agit en fait d’une allergie au nickel, un métal qui compose la structure de la plupart des téléphones portables.

La réaction cutanée se manifeste typiquement sur l’oreille et la joue, voire les doigts, si on envoie trop de SMS, souligne l’association médicale. “Il est important de garder en tête que ces allergies localisées peuvent être provoquées par l’usage intensif de son téléphone portable”, rapporte l’étude, s’adressant en particulier au corps médical.

Le nickel est un métal utilisé dans beaucoup d’objets courants, comme des bijoux, des boucles de ceintures, et est la cause d’allergies appelées “allergic contact dermatitis”. Morale de l’histoire : téléphonez avec modération.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur