Téléphonie mobile : Bouygues Telecom balloté, direction remaniée

Régulations
olivier-roussat-bouygues-telecom

Le management de l’opérateur se réorganise dans une volonté de gagner en performance. Olivier Roussat passe du statut de DG à celui de P-DG.

Après Orange et plus récemment SFR, c’est au tour de Bouygues Telecom de remodeler sa gouvernance et sa direction (Comité exécutif et direction générale).

Signe de la fébrilité liée aux turbulences dans le secteur de la téléphonie mobile et du ramdam causé par l’arrivée de Free Mobile.

Olivier Roussat prend les fonctions de P-DG de Bouygues Telecom après avoir endossé pendant plus de 5 ans les fonctions de DG.

Autre titre pour Richard Viel : le Directeur général délégué prend les fonctions de Directeur des opérations commerciales pour superviser la performance du catalogue global des offres de l’opérateur (grand public, marque “SIM only” B&YOU, entreprises, diversification et wholesale).

Yves Legrand, Directeur de la stratégie, prend la responsabilité de toutes les unités techniques de l’entreprise (réseau, DSI et box) sous le titre de Directeur des opérations techniques.

Didier Casas, Secrétaire général, en charge des affaires publiques et réglementaires, ainsi que de la communication, intègre le comité exécutif. Il devient également porte-parole de Bouygues Telecom.

Eric Haentjens, jusqu’ici DGA finances – RH – achats, ajoute dans ses prérogatives la stratégie groupe.

La filiale télécoms du groupe de Martin Bouygues est ballotée en raison de la pression concurrentielle dans la téléphonie mobile. Néanmoins, elle évoque une “bonne résistance commerciale” au premier trimestre 2013.

“Le parc mobile a crû de 20 000 nouveaux clients et le parc Forfait de 190 000”, précise l’opérateur dans sa communication financière.

B&You, la marque low cost fondée sur une offre SIM Only en première ligne face à Free Mobile, affiche 335 000 nouveaux clients conquis sur les trois premiers mois de 2013. La base globale s’élève à 1,413 million de clients à fin mars 2013.

Mais la vérité crue des résultats financiers laisse perplexe: Le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom au premier trimestre 2013 s’établit donc à 1,14 milliard d’euros, en baisse de 16% par rapport à la même période en 2012.

Sur cet indicateur, Orange et SFR ne font guère mieux sur la période sur le volet de la téléphonie mobile.

Plus vertigineux : le dernier résultat net trimestriel de Bouygues Telecom  a chuté de 75% (de 59 millions d’euros en T1 2012, il est passé à 15 millions en T1 2013).

A lire en complément : interview Jean-René Cazeneuve (Bouygues Telecom, Directeur Entreprises et Pros et membre du Comex de Bouygues Telecom) : “Les télécoms sont un moteur de l’économie française” (Silicon.fr, 27/05/13)

——————————————–

Quiz : Connaissez-vous Bouygues Telecom ?

——————————————–

Photo : Photohèque Bouygues SA Jessica David Julian


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur