Téléphonie mobile : les MVNO séduisent doucement mais sûrement

Mobilité

Selon l’Arcep, la France compte 56,4 millions de clients mobiles. Et les MVNO atteignent presque 5% de parts de marché.

L’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) dévoile son Suivi des Indicateurs Mobiles pour le troisième trimestre 2008. Bilan : la France compte 56,4 millions de clients mobiles, soit un taux de pénétration de 88,7% contre 84% il y a un an. Et 370 800 nouveaux abonnés sont venue rejoindre le gros des troupes au troisième trimestre, soit une progression de 6,3% sur un an.

Les offres pré-payées ont, quant à elles, perdu du terrain au profit des abonnements : le parc du pré-payé a perdu 434 700 clients entre le deuxième et les troisième trimestre, et compte aujourd’hui 18,1 millions de clients, alors que le parc des abonnements recense 805 500 nouveaux clients depuis juin 2008, soit un total de 38,2 millions de souscripteurs.

Mais même si le nombre de clients mobiles continue de progresser, l’Arcep constate que le revenu par abonné a subi une baisse de 2,4% pour les abonnements, à 44,30 euros mensuels. Toutefois, la tendance s’inverse pour les offres pré-payées : le revenu par abonné progresse de 6,6% à 15,40 euros par mois.

Les MVNO s’installent tranquillement sur le marché mobile

Orange, SFR et Bouygues Télécom se partagent encore le plus gros du marché, mais les MVNO (Mobile Virtual Network Operators – ou Opérateurs Mobiles Virtuels) font une petite percée.

Au troisième trimestre, ces opérateurs ont gagné 145 400 nouveaux souscripteurs, soit un total de 2,6 millions de clients. Ce qui représente 4,90% du parc total. Les parts de marché des MVNO ne s’élevaient qu’à 4,67% en juin dernier, et à 4,06% il y a un an. Toutefois, les opérateurs virtuels sont encore bien loin de concurrencer les trois opérateurs historiques…

Mais peut-être que les MVNO ne bénéficient pas de conditions optimales pour davantage se développer. En mai dernier, le Conseil de la concurrence avait été saisi par le ministère de l’Economie sur le manque de dynamisme concurrentiel dans le secteur de la téléphonie mobile.

En juillet dernier, le Conseil de la concurrence avait alors rendu un avis soulignant que “du fait de la faible rivalité concurrentielle entre opérateurs de réseau, les MVNO, pour la plupart, n’ont obtenu que des conditions d’hébergement peu favorables au développement de leur activité”, notamment de la part des opérateurs hôtes, SFR, Orange et Bouygues Telecom. Christine Lagarde, ministre de l’Economie, et Luc Chatel, le secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation, ont encouragé ces opérateurs hôtes à “déverrouiller” le marché pour “créer une dynamique positive”. Pour le moment, aucune mesure n’a encore été prise…

L’Internet mobile et les SMS : des usages en pleine expansion

L’Internet mobile s’installe peu à peu dans le paysage mobile français et commence à séduire : 17,4 millions de clients utilisent aujourd’hui des services multimédia mobiles, représentant 32,8% du parc actif total. Ce secteur a ainsi connu une progression annuelle de 14,2% et de 3,9% entre le deuxième et le troisième trimestre de cette année.

Les SMS connaissent aussi un beau succès avec une croissance de 77% entre septembre 2007 et septembre 2008, soit 8,6 milliards de textos échangés en France durant le troisième trimestre, ce qui correspond à une moyenne d’environ 52 SMS envoyés par client chaque mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur