Téléphonie mobile : le duo Microsoft-Nokia prône un “approvisionnement responsable”

Régulations
telephonie-mobile-duo-microsoft-nokia-prone-approvisionnement-responsable

Microsoft a réagi après la diffusion de l’émission Cash Investigation sur les coulisses de la fabrication des téléphones mobiles comme ceux de Nokia.

L’émission Cash Investigation spécial téléphones portables, diffusée mardi soir sur France 2, continue de faire des vagues. Interpellé dans le reportage sur la manière douteuse de fabriquer ses terminaux, Nokia France apporte une réponse officielle pour répondre aux “allégations”.

La branche terminaux mobiles de Nokia, désormais amarrée à la sphère Microsoft, apporte des précisions sur les “règles d’approvisionnement responsables sur l’ensemble de sa chaîne logistique”. Bien qu’elles ne soient pas évoquées dans le reportage télé choc, elles existent bien, souligne Nokia dans une contribution sur sa page Facebook.

“Ces règles expliquent que nous attendons de nos fournisseurs de composants qu’ils gèrent leur propre approvisionnement en matières premières dans le respect des droits de l’homme, du droit du travail, des règles de santé et de sécurité, de l’environnement et des principes d’éthique, et de manière à éviter le travail des enfants.”

Le duo Microsoft Devices & Services – Nokia affiche aussi son soutien à des organisations ayant vocation à veiller au respect du droit du travail et à l’extraction “responsable” des matières premières comme l’IRMA (Initiative for Responsible Mining Assurance), l’ARM (Alliance for Responsible Mining) ou le Pact.

Ce souci de développement durable, affiché par Nokia, est également suivi dans la chaîne logistique de l’électronique via des organisations comme l’EICC (Electronics Industry Citizenship Coalition) et le GeSI (Global e-Sustainability Initiative).

D’autre part, après la publication de notre premier article sur l’émission Cash Investigation, un lecteur a remarqué en guise de commentaires qu’Apple avait mis également en place des garde-fous dans sa chaîne d’approvisionnement en Chine pour l’assemblage de terminaux phares comme l’iPad ou l’iPhone.

Même si régulièrement des sous-traitants d’Apple se retrouvent dans le collimateur d’ONG qui dénoncent des conditions de travail déplorables comme ce fût le cas de Pegatron en 2013.


Quiz : connaissez-vous le W3C ?
—-

Crédit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : NINETY1FOTO


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur