Téléphonie mobile : Nokia caracole en tête du classement

Mobilité

Avec près de 37% de parts de marché, Nokia ne laisse aucune chance à ses
rivaux Motorola, Samsung et Sony Ericsson.

Selon une étude des ventes internationales de téléphones mobiles réalisée par Gartner au deuxième trimestre 2007, Nokia demeure le leader incontesté du marché.

La firme télécoms finlandaise a vu sa part de marché grimper de 36,9 % au second trimestre 2007, laissant à ses trois plus grands concurrents (Motorola, Samsung et Sony Ericsson) une part de marché combinée de 37 %.

Les ventes globales de téléphones portables ont augmenté de 17% en un an, selon l’étude. L’Asie a enregistré la croissance la plus forte avec 40 %, contre seulement 11 % pour l’Europe.

“L’activité téléphonie de Nokia semble tout réussir au bon moment”, commente Carolina Milanesi, directrice de recherche en téléphonie mobile chez Gartner. “Apple a volé la vedette ce trimestre avec le lancement de son iPhone en Amérique du Nord, mais nous ne pourrons mesurer son impact sur le marché nord-américain que dans les trimestres à venir.”

Pour Motorola, en revanche, le trimestre s’est révélé difficile, avec une perte d’environ 7% de parts de marché. Pour autant, le fabricant est parvenu à se stabiliser à la seconde place grâce à une baisse des prix de ses terminaux. Selon Carolina Milanesi, Motorola devrait réactualiser son offre de produits, qui semble un peu désuète.

Malgré un excellent trimestre marqué par de fortes ventes sur son réseau de distribution, Samsung est demeuré à la troisième place.
Les analystes du Gartner pensent que le fabricant sud-coréen devrait également se concentrer sur la question de la conception pour éviter que tous ses produits ne se fondent en un seul et même modèle, un téléphone noir et compact.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 24 août 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur