Téléphonie mobile et très haut débit : Emmanuel Macron veut du concret

Gestion réseauxLégislationOpérateursRégulationsRéseauxTrès haut débit
emmanuel-macron-economie-tres-haut-debit-telephonie-mobile

En Conseil des ministres, le ministre de l’Economie a évoqué l’état de déploiement du très haut débit et le recul des zones blanches pour la téléphonie mobile.

Le très haut débit et la résorption des zones blanches de la téléphonie mobile ont été abordés lors du Conseil des ministres du 27 mai.

Deux dossiers pris en main par Emmanuel Macron, ministre de l’Economie. Avant la fin 2016, le gouvernement assure que les dernières communes qui n’avaient pas accès à la téléphonie mobile seront couvertes. 160 ont déjà été signalées, en attendant un nouveau recensement.

“Avant la mi-2017, l’Internet mobile 3G sera disponible dans les 2200 communes qui en sont encore privées”, peut-on lire dans la communication de l’Elysée.

Pour répondre des demandes de couvertures affinées (lieux de vie, équipements publics, zones d’activités ou des zones touristiques), l’Etat compte mettre en place un guichet qui sera géré par la future Agence du numérique. Celle-ci devra définir 800 sites prioritaires.

Le gouvernement a demandé aux opérateurs mobiles concerner de faciliter la résorption des zones blanches. Un protocole d’accord a été signé dans ce sens.

Parallèlement, l’ARCEP vient de faire le point sur la couverture 4G par opérateur.

Très haut débit : nouveau cahier des charges

Un deuxième volet réseaux télécoms encore plus structurant a été évoqué lors de ce Conseil des ministres : le déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire.

L’ensemble de la population doit être en mesure d’y accéder d’ici 10 ans selon les engagements du Président de la République François Hollande.

Le Plan France Très Haut Débit se poursuit dans ce sens sur fond d’investissements des opérateurs télécoms ou câblo-opérateurs et du soutien des collectivités territoriales (via les réseaux d’initiative publique) dans les zones les moins denses.

L’ensemble des départements devra présenter un projet THD d’ici la fin de l’année, somme le gouvernement qui vient de publier un nouveau cahier des charges du plan THD.

Selon le compte-rendu du Conseil des ministres, on recense 74 projets THD, couvrant 87 départements. “Ces projets représentent 10 milliards d’euros d’investissement et prévoient l’équipement de 6 millions de foyers et d’entreprises en fibre optique.

Les opérateurs sont mis dans la boucle : ils devront “contractualiser systématiquement des calendriers de déploiement précis, afin que ces engagements puissent être contrôlés”.

Rappelons les engagements financiers de l’Etat: une enveloppe de plus de 3 milliards d’euros de l’Etat pour soutenir les RIP, subvention de plus de 1,4 milliard d’euros pour soutenir les projets THD locaux (issues pour l’essentiel du programme d’investissements d’avenir).

(Crédit photo : compte Twitter Emmanuel Macron : Discours à l’occasion des Etats Généraux du Conseil national des professions de l’automobile, mars 2015)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur