Téléphonie sur IP : 1,5 million d’abonnés au 31 mars 2005

Mobilité

Selon l’Arcep, la voix sur IP représentait 4,3% du parc d’abonnements téléphoniques à la fin du premier trimestre.

La téléphonie sur IP se développe au train des offres d’accès Internet couplées. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) recense ainsi 1,5 million d’abonnés à un service de voix sur IP à la fin du premier trimestre 2005, ce qui représente 4,3% du parc global d’abonnements téléphoniques, ou encore un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros sur les trois premiers mois de l’année.

Dans le même temps, les revenus générés par la vente d’accès Internet haut débit ont progressé de 45% sur un an pour attendre 536 millions d’euros, selon l’Arcep. Le nombre d’abonnements haut débit s’est, quant à lui, inscrit en hausse de 66,5% sur la période, à 7,3 millions. Au final, le haut débit représentait 56% des abonnements Internet au 31 mars dernier.

Le dégroupage en plein essor

Avec 93,2% des abonnements haut débit, l’ADSL restait largement la technologie la plus répandue à la même date. Notamment grâce au fort développement du dégroupage, qui enregistrait une croissance de 328% sur un an. A fin mars, l’autorité de régulation comptait, en effet, 2 millions de lignes dégroupées, dont 159 616 totalement. Elle en recense 2,3 millions trois mois plus tard, dont 255 584 lignes totalement dégroupées.

Les résultats du marché des communications électroniques au deuxième semestre 2005 seront publiés le 15 novembre prochain. En attendant, l’Arcep a récemment communiqué quelques chiffres provisoires, notamment sur le haut débit (voir édition du 30 août 2005)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur