Téléviseurs connectés : Netgem dope ses décodeurs

Marketing

Militant du foyer connecté, Netgem va équiper ses décodeurs TV de nouvelles fonctionnalités logicielles : le moteur de recherche sémantique de Jinni et une plate-forme sociale signée Miso.

Netgem poursuit sur deux fronts sa croisade en faveur des télévisions connectées. Son partenariat avec Jinni et son moteur de recherche sémantique fait écho à l’accord bientôt effectif avec l’Américain Miso, fournisseur d’une plate-forme logicielle de TV sociale.

Placé sous le signe de l’interactivité, le salon IFA 2011 a fermé ses portes avec en chef de file le premier téléviseur certifié BitTorrent, sur une note symbolique : dans les foyers, l’avenir est à la convergence, à la centralisation des contenus sur un serveur unique.

A en croire Netgem, ce mystérieux terminal prendra la forme d’un boîtier intelligent fourni par ses soins aux opérateurs demandeurs, sur la base d’un système d’opt-in facilité par la concession d’un SDK.

En d’autres termes, Netgem proscrit le contrat-type et laisse aux FAI le loisir d’intégrer à leur guise ses solutions dans des décodeurs à la configuration suffisamment musclée pour “rendre le contenu accessible sur tous les écrans connectés de la maison“.

Ces appareils présentés en juillet dernier intègrent en effet plusieurs tuners, des modules de communication sans fil et surtout des fonctionnalités logicielles supplémentaires depuis la conclusion en parallèle de deux accords avec Jinni et Miso.

Le premier fournira à Netgem un moteur qui tient compte d’un degré avancé de “langage naturel“, introduisant une dimension sémantique dans la recherche de contenus audiovisuels.

En fonction de profils définis en toute transparence grâce aux indications fournies par l’utilisateur au gré de ses requêtes, les algorithmes de Jinni interprèteront des mots-clés du langage courant pour aller dénicher des films dans une base de données élaborée essentiellement à partir du catalogue de Netflix.

Yann Courqueux, vice-président marketing de Netgem, évoque “une killer-application” et rappelle que la plate-forme sociale de Miso intègrera elle aussi l’écosystème Netgem.

Par son biais, l’utilisateur pourra rester en contact avec ses amis sur les réseaux sociaux et y partager en direct ses impressions sur les programmes qu’il visionne.

Fonctionnalité additionnelle, nCloud déclenchera un processus de synchronisation des écrans connectés du réseau. Une sorte de télécommande virtuelle.

Alors que la Google TV s’apprête à investir les rayons à l’horizon 2012, Apple est lui aussi pressenti pour s’insérer sur le segment. Qui des TV connectées ou des boîtiers agrégateurs s’imposera chez les particuliers ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur