Télévision mobile personnelle : le gratin de l’audiovisuel est bien servi

Mobilité

Le CSA a sélectionné 13 candidats à la TMP, avec une majorité de chaînes issues de la TNT.

36 dossiers déposés au départ. 9 lauréats au final. Le 27 mai, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a diffusé la liste des 13 candidats sélectionnés pour la diffusion de services de télévision mobile personnelle (TMP). En novembre, la haute autorité du monde des médias audiovisuels en France avait émis un appel aux candidatures dans ce sens.

Premier constat : les chaînes TNT gratuites sont à l’honneur avec sept représentantes (BFM TV, I-Télé, Direct 8, NRJ12, NT1, Virgin 17, W9). A côté, des poids lourds de l’audiovisuel sont également présents (Canal Plus, TF1, M6, sachant que le groupe audiovisuel public France Télévisions avait déjà des canaux réservés).

Dans le “tout sport”, la chaîne satellite Eurosport (groupe TF1) devra cohabiter avec Orange Sport (France Telecom) dans l’univers TMP. Et dans la catégorie inclassable, Luc Besson et son studio de production cinématographique EuropaCorp ont également été promus.

Du sport entre Canal Plus et Orange même dans la TMP

Les premières réactions commencent à fuser : le groupe Canal Plus indique que sa chaîne fétiche sera adaptée à la mobilité “dans une parfaite qualité d’images et de réception” mais accessible en abonnement mensuel sur l’ensemble des terminaux (connectés ou non). En revanche, iTélé sera proposé gratuitement.

De son côté, Orange sports TV, “la chaîne d’information et de découverte du sport,” indique qu’elle figurera ainsi “parmi les toutes premières chaînes à être diffusées sur les mobiles en France”, dans la nouvelle norme DVB-H. Avant les Jeux Olympiques de Pékin en août prochain ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur