Télévision par IP : chronique d’un succès espéré

Cloud

Gartner recense 20 millions d’utilisateurs IPTV à fin 2008. Mais les opérateurs devront obtenir des contenus exclusifs, estime Screen Digest.

La télévision sur Internet (IPTV) connaît visiblement un succès grandissant dans le monde. Selon une étude de Gartner, le nombre d’internautes ayant souscrits à de tels services atteindra les 19,6 millions fin 2008, soit une progression de 64,1% en un an. Les revenus générés par l’IPTV continuent aussi de gonfler : ceux-ci sont estimés à 4,5 milliards de dollars à la fin de cette année, ce qui équivaut à une hausse de plus de 93% par rapport à 2007.

Principale raison de ce regain d’activités et de cette demande toujours accrue : l’entrée sur le marché de nouveaux entrants. Ainsi, aux côtés des offres type triple play en France, proposés par les fournisseurs d’accès à Internet, des nouvelles plates-formes TV et de vidéos à la demandes ont vu le jour et ont su proposer des offres diversifiées. Citons, aux côtés des célèbres YouTube ou Dailymotion, des acteurs comme Joost, Veoh, le service iPlayer de la BBC ou Hulu.com

Le marché de la télévision sur IP est particulièrement florissant en Europe de l’Ouest, selon Gartner. C’est la région où les internautes ont le plus massivement souscrits à ce type de services, avec 8,2 millions de souscripteurs. Ce nombre est estimé à près de 18,8 millions en 2012. C’est en revanche l’Amérique du Nord qui génère le plus de revenus dans ce secteur. Soit 2 milliards de dollars prévus pour la fin 2008, et une estimation s’élevant à 8 milliards de dollars d’ici cinq ans.

FAI : fournir des contenus exclusifs pour rester compétitifs

Face à des services de télévision sur IP proposés par des plates-formes TV en plein essor, les fournisseurs d’accès à Internet se doivent de rester compétitifs. Car comment faire augmenter ses abonnements et se différencier quand tous vos autres concurrents dans le secteur offrent déjà des services de télévision par ADSL ?

Selon le cabinet Screen Digest, il suffirait aux opérateurs de proposer des services exclusifs, voire hauts de gamme, et donc plus chers, pour accroître le revenu par utilisateur. Ainsi, Orange a commencé à appliquer ce système en obtenant les droits de diffusion des matches de la Ligue 1 sur Orange Foot.  Un bon moyen donc pour augmenter le revenu par abonné au-dessus de la zone risquée estimée à moins de 7-8 euros par mois par Screen Digest. En dessous de ce chiffre, à cause du coût des investissements technologiques, il devient difficile pour un service de télévision par ADSL d’être rentable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur