Télévision payante : Orange joue l’alternative Canal Plus

Cloud

Debut juillet, l’opérateur lancera son offre de TV par satellite, en sus de sa couverture ADSL Il suit le chemin, qui a fait le succès de Canal Plus : foot et ciné.

Avec ce catalogue de 200 chaînes télé, Orange organise son offre audiovisuelle pour contre-balancer l’effet Canal (Canal Plus le bouquet, CanalSat…). En l’état actuel, l’opérateur télécoms exploite un bouquet de bases de 60 chaînes gratuites et 7 bouquets thématiques.

Une situation de “coopétiteur” qui n’est pas évidente pour France Telecom, qui distribue parallèlement les offres Canal par ADSL à ses abonnés Orange.

France Telecom empiète sur le business Canal Plus

Progressivement, France Telecom remonte la chaîne de valeur du secteur audiovisuel en atteignant les droits des contenus. Ainsi, le 9 août prochain, le service Orange Foot sera opérationnel. L’opérateur compte exploiter les droits acquis sur la Ligue 1 de football pour les quatres prochaines années. On devrait en savoir un peu plus dans les prochains jours.

Autre illustration : dans le cadre d’un partenariat Orange Sport (lancé en septembre 2007) – CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français), l’opérateur couvrira les jeux Olympiques 2008 depuis son studio de Pékin à partir du 9 août prochain.

Mais la concurrence avec Canal Plus est encore plus flagrante dans le monde du cinéma. A la rentrée prochaine, Orange lancera Orange Cinéma Séries, un “premier service unique de télévision disponible sur tous les écrans” (TV, PC, mobiles) avec une offre de films et séries télé alimentée par des producteurs comme Warner Bros, HBO, Gaumont et Fidélité Films.

Un article dans l’édition des Echos du jour montre à quel point les deux groupes rivalisent d’audaces à l’occasion du Festival de Cannes, notamment sur le volet des productions cinématographiques et de leur financement.

Même si le groupe Canal Plus reste un acteur incontournable dans ce domaine, France Telecom fait ses premiers pas de son côté avec son propre studio : Studio 37, qui existe depuis deux ans, compte produire 10 à 15 films par an avec des budgets allant de 3 à 25 millions d’euros.

Inutile de se voiler la face : après sa fusion avec TPS, Canal Plus/CanalSat n’a guère eu le temps de profiter de sa situation monopolistique dans la télévision payante. Sans doute une bonne nouvelle pour le consommateur au final.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur