Télévision sur IP : l’Europe talonnée par l’Asie

Mobilité

Selon une étude MRG, l’Europe conserve son rang de leader mondial en IPTV mais elle pourrait céder sa place à l’Asie d’ici cinq ans.

La Chine, l’Europe de l’Est et la Russie enregistrent une croissance rapide sur un marché mondial de la télévision sur IP encore dominé par l’Europe occidentale.

Dans ses dernières prévisions semestrielles du marché de la télévision sur IP (IPTV), Management Research Group (MRG), un cabinet d’études américain, a observé sur le marché nord-américain une croissance stable du côté des opérateurs indépendants et a enregistré une poussée forte du côté des grands opérateurs télécoms.

Les abonnements aux services de télévision sur IP devraient passer de 13,5 à 72,6 millions entre 2007 et 2011, avec un taux de croissance annuel de l’ordre de 40 %. Les grands opérateurs européens projettent de mettre en place des services de convergence sous le signe d’une forte rentabilité, d’une amélioration de service et d’une croissance continue. Mais, toujours selon l’étude MRG, ces services ne seront disponibles que dans 18 mois.

“Nous avons revu à la hausse nos prévisions mondiales du nombre d’abonnés en 2011 car nous sommes plus optimistes concernant les chances de réussite du marché en Chine, en Inde et en Corée”, explique Len Feldman, directeur de l’analyse du marché de la télévision sur IP chez MRG.

“Nous avons légèrement abaissé nos prévisions pour 2007 : la croissance en termes de nombre d’abonnés IPTV serait de l’ordre 13,5 millions plutôt que 14,3 millions initialement avancé. Mais, paradoxalement, nos prévisions de chiffre d’affaires global passent 2,1 à 2,5 milliards de dollars”, poursuit l’expert.

L’Europe conservera sa place de premier marché mondial en termes d’abonnés jusqu’en 2011, mais l’Asie rattrape rapidement son retard et devrait dépasser l’Europe à l’horizon 2012-2013.

“En Amérique du Nord, Verizon et AT&T enregistrent une croissance nettement supérieure à nos prévisions. Nous pensons que Verizon pourrait être le plus grand opérateur mondial de services de télévision sur IP en 2011”, ajoute Len Feldman.

L’analyste a également remarqué que la norme MPEG-4/AVC continuait à se substituer au format MPEG-2 dans les nouvelles installations. ET ce, à l’heure où le MPEG-2 cesse d’être commercialisé, y compris sur les marchés sensibles aux bas coûts tels que la Chine ou l’Europe de l’Est.

Si la technologie DSL continue d’être utilisée massivement pour le dernier kilomètre de la boucle locale, la technologie FTTH (fibre à domicile) commence à s’imposer dans des régions nouvelles et établies.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 12 novembre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur