Télévision sur mobile : le CSA autorise quatre expérimentations

Mobilité

Les groupes TF1, Canal Plus et TDF vont mener ces tests en région parisienne sur des périodes de six à neuf mois.

La télévision sur mobile va faire ses vrais premiers pas en France avec la mise en oeuvre simultanée de quatre expérimentations. Le 13 septembre 2005, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a autorisé quatre consortiums industriels à lancer des tests de services de réception de télévision et de radio sur des terminaux mobiles en région parisienne, pour des durées allant de six à neuf mois.

Sous la coordination de TDF, un premier bouquet d’opérateurs va disposer de la moitié de la capacité du canal 37 pour des émissions à la norme DVB-H (Digital Video Broadcasting-Handheld), souvent présentée comme la déclinaison mobile de la norme de la télévision numérique terrestre. L’expérimentation va s’échelonner sur une durée de neuf mois (du 15 septembre 2005 au 15 juin 2006).

Forte contribution du groupe TF1

L’autre moitié du canal 37 sera exploitée parallèlement par un groupe supervisé par TPS (groupe TF1), toujours en s’appuyant sur la norme DVB-H. Parallèlement, le groupe audiovisuel explore une technologie alternative, associé à VDL (une société française spécialisée dans la radio numérique). Il va mener un test autour de la norme T-DMB (Terrestrial-Digital Multimedia Broadcasting) pendant six mois (à partir du 15 octobre) avec un petit bouquet de chaînes de télévision (LCI et TF1) et de radios (Europe 1 et Europe 2).

Dernier grand nom du monde des médias qui part explorer la télévision sur mobile : Canal Plus (groupe Vivendi Universal) s’investit en exploitant le canal 29 pendant neuf mois (durant la même période que le premier consortium) sous la norme DVB-H.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur