Télévision sur mobile : MPEG LA prépare une licence dédiée

Mobilité

Les diffuseurs de programmes télévisés sur les téléphones mobiles via la norme DVB-H devront s’acquitter d’une redevance.

Une licence DVB-H devrait voir le jour avant la fin de l’année. C’est du moins le voeu de France Télécom, Philips, Panasonic (Matsushita Electric Industrial) et JVC, les principaux détenteurs de brevets sur la norme de diffusion vidéo pour appareils mobiles, qui se sont réunis le 8 juillet dernier sous l’égide de la MPEG LA, société américaine qui évalue et centralise les brevets sous une licence unique qu’elle se charge ensuite de commercialiser.

Si MPEG LA a réuni les principaux éditeurs de brevets DVB-H qui avaient répondu à son appel en décembre 2004, elle reste ouverte à toutes les autres innovations extérieures potentielles. Il est clair que si la télévision sur téléphone mobile, notamment supporté avec le développement de la 3G (et surtout le futur HSDPA, successeur de l’UMTS), n’en est qu’à ses débuts, il représente un marché prometteur pour les diffuseurs. Du coup, le MPEG LA prend les devants en proposant un cadre de travail pour définir au plus vite une licence unique et faciliter ainsi le déploiement de la technologie et des services liés.

Les principaux acteurs doivent se retrouver en septembre prochain pour “trouver un consensus sur les termes de la [future] licence”, précise le communiqué de MPEG LA. L’objectif étant de trouver un accord définitif dans le courant du quatrième trimestre 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur