TeliaSonera rejette les avances de France Telecom

Mobilité

L’offre d’achat de France Télécom, susceptible d’atteindre 32 à 34 milliards d’euros, ne convainc pas l’opérateur suédo-finlandais. Pour l’instant.

C’était donc vrai. France Télécom a confirmé ce matin qu’il a engagé “une démarche amicale auprès de TeliaSonera en vue d’un rapprochement entre les deux groupes”. Le conseil d’administration de l’opérateur historique suédo-finlandais a, lui, indiqué dans la foulée que son conseil d’administration a “décidé à l’unanimité de ne ne pas soutenir cette offre indicative, qui sous-estime de façon substantielle le groupe”.

Selon France Télécom, un “tel rapprochement n’est envisagé que sur une base amicale”. L’opérateur, qui espère ainsi devenir le “numéro trois mondial dans le haut-débit fixe” et le “numéro quatre mondial dans le mobile”, précise que son offre repose sur “un mix de 52% en numéraire payable en euros pour un équivalent de 63 couronnes suédoises par action Teliasonera et de 48% en actions France Télécom sur la base d’un ratio d’échange de 3 actions nouvelles France Télécom pour 11 actions existantes Teliasonera”.

Ce qui valorise TeliaSonera à 27,1 milliards d’euros, selon Les Echos. Le quotidien ajoute que le montant à payer pourrait atteindre entre 32 et 34 milliards d’euros en comptant les dettes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur