Tempo va battre la mesure chez Salesforce

Big dataBusiness intelligenceData-stockageEntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
salesforce-tempo

L’application Tempo, qui automatise la gestion des rendez-vous professionnels, fermera ses portes le 30 juin. C’est la conséquence de son rachat par Salesforce.

Une page se tourne pour Tempo, qui va ouvrir un nouveau chapitre… chez Salesforce.

L’éditeur américain a mis la main sur cette start-up incubée au coeur de la Silicon Valley, dans les locaux de SRI International ; une structure fondée par l’institut de recherche de Stanford – dont elle est aujourd’hui indépendante – et qui a déjà accompagné le développement de l’assistant vocal Siri, passé dans le giron d’Apple.

Disponible uniquement sur iOS, l’application mobile de Tempo avait été lancée début 2013* avec un objectif : rendre le calendrier « intelligent » en faisant remonter les informations pertinentes en fonction des événements à venir.

Avant une réunion, on peut ainsi afficher une carte du lieu de rendez-vous, puis obtenir un aperçu des parkings à proximité ou commander une course en VTC avec Uber. Tempo consulte par ailleurs les e-mails et documents associés au meeting, tout en analysant les profils des participants sur les principaux réseaux sociaux.

En s’appuyant sur l’agenda et la boîte mail de l’iPhone, l’application peut aussi fournir des informations sur des déplacements en train ou en avion. Elle permet également d’envoyer des messages en cas de retard ou encore de rejoindre une conférence téléphonique « en un clic ».

CEO et fondateur de Tempo, Raj Singh a toujours mis l’accent sur les capacités d’apprentissage du logiciel, qui « devient de plus en plus intelligent » et qui « se différencie des assistants de type Siri, lesquels ne font que répondre à des questions qu’on leur pose ».

Comme le note TechCrunch, le rapprochement avec Salesforce est logique au regard du tournant pris par Tempo ces derniers mois, avec de nombreuses fonctionnalités taillées pour des équipes commerciales.

On ignore dans quelle mesure la technologie sera fusionnée avec la plate-forme CRM de Salesforce, mais l’avenir de l’application en tant que telle est gravé dans le marbre : sa fermeture définitive interviendra le 30 juin. Elle n’est d’ores et déjà plus disponible au téléchargement. Les utilisateurs de la version premium pourront demander un remboursement au prorata du temps restant sur leur abonnement.

Cette acquisition n’est pas sans rappeler celle de Cue par Apple. La firme de Cupertino s’était offert, fin 2013, cet assistant personnel intelligent basé sur l’agrégation transversale de données depuis les messageries électroniques, les agendas et les listes de contacts.

* A la mi-2013, quelques mois après le lancement de son application, Tempo avait levé 10 millions de dollars auprès d’un bouquet d’investisseurs aux profils variés. Notamment les branches capital-investissement du fabricant de semi-conducteurs Qualcomm et de l’opérateur télécoms SingTel (source Crunchbase).

Crédit photo : Bacho – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur