Test Fold-Up Keyboard : la troisième jambe de Logitech

Mobilité
Logitech Fold-Up Keyboard

Petit dernier du triumvirat des claviers Logitech, le Fold-Up Keyboard annonce la couleur d’une modularité qui se paie à 99 euros. ITespresso.fr en a pesé le pour et le contre.

Jamais deux sans trois, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’entériner une dépendance aux bons et loyaux services de l’iPad 2. Logitech matérialise cette implacable vérité avec le Fold-Up Keyboard, un énième clavier Bluetooth taillé pour l’ardoise numérique d’Apple.

Mais le doute subsiste : cette diversification à tout va n’est-elle pas amenée à s’imposer d’elle-même un frein empreint d’un sentiment consécutif d’échec en ayant voulu trop bien faire ?

Si ses deux congénères passés dans les locaux d’ITespresso.fr se sont globalement avérés commodes à l’usage, ce Fold-Up Keyboard, dont la seule appellation laisse augurer d’une prise de risques, a tout d’un galop de trop, d’une transformation ratée après des essais convaincants.

Représentant haut de gamme d’une famille de claviers intronisée  à la rentrée sous le signe d’une ultra-dépendance vis-à-vis de l’iPad, le Keyboard Case testé au début du mois avait déjà laissé transparaître quelques signes de faiblesse.

Des tares qui semblent perdurer dans le cas présent, quand bien même le concept de base perdure, sous une forme moins attrayante de prime abord.

Pour autant, juger si hâtivement d’une efficacité nécessairement remise en question par un apparat sans étincelle relèverait d’une ineptie, ce produit s’affichant à 99 euros dans les rayons.

Si ce n’est son look, c’est donc son potentiel qui à lui seul justifierait un tel tarif. Hormis cette interface Bluetooth, quels artifices Logitech a-t-il donc intégrés à un cobaye dont la transfiguration radicale à l’usage vaudrait alors une telle échelle tarifaire ?

Logitech Fold-Up Keyboard


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur