Test HP Folio 13 : le nec plus ultrabook ? (bonus vidéo)

Mobilité
HP Folio13 ultrabook

Sur un marché des ultrabooks le Folio13 n’est plus tout frais, mais il fait preuve de longévité au catalogue de HP. Est-il à même d’atteindre les entreprises, son coeur de cible ?

Irrité à l’idée de voir son leadership sur le marché du PC personnel menacé au gré de la montée en puissance d’un certain Lenovo, HP a sonné la révolte et s’est targué, pour la mi-2012, d’un lever de rideau orchestré sur pas moins de 30 ordinateurs portables.

S’est extirpé du lot, sait-on trop par quel artifice, le dénommé Folio13. Resté à l’âge du Sandy Bridge, cet ultrabook n’est plus tout jeune, mais il a cette particularité de se destiner, tout du moins sur le papier, aux entreprises, avec comme coeur de cible le cadre lambda.

Annoncé en qualité de concurrent affirmé du MacBook Air avec une vaillance qui n’avait d’égal qu’un tarif de base à 1130 euros TTC, ce héraut de la mobilité à la sauce Windows 7 Professionnel s’est vite retrouvé affiché à moins de 850 euros chez de nombreux revendeurs.

Le temps a passé jusqu’à cet ultime rabot aux allures de coup de grâce : 699 euros TTC à l’occasion des soldes d’été. Une offre encore valable à l’heure actuelle (20 juillet 2012).

Un tel désamour tient-il pour autant à la seule pauvreté supposée de la machine en elle-même ou relève-t-il davantage de la décrépitude généralisée des ultrabooks, dont HP France persiste à estimer qu’il s’en sera écoulé 95 millions à l’horizon 2015 ?

De paradoxe en paradoxe, à défaut d’un avenir gravé dans le marbre et d’un premier rôle sur un marché en recul, le Folio13 semble destiné à se cantonner au rôle d’éclaireur, pour laisser à terme place à Windows 8 et aux appareils hybrides, à cheval entre PC et tablettes.

Mais à moins de 700 euros, l’intérêt pour le concept renaît, inexorablement. A tel point que le quidam à la recherche d’un compromis de puissance et de portabilité se laisserait volontiers tenter.

La nouvelle politique unanimement adoptée des constructeurs impose un recentrage sur les usages aux dépens de la performance pure.

C’est ce même cheminement qui fera foi dans ce test, entre bureautique, navigation Internet, multimédia et ergonomie d’ensemble.

(Lire la suite page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur