Test HP Pavilion DV6 : méfiez-vous de l’eau qui dort

Cloud
Vues rapprochées HP Pavilion DV6

Le banc de tests d’ITespresso.fr accueille le Pavilion DV6, un ordinateur portable 15,6 pouces signé HP. Il est disponible à 499 euros.

Derrière ses banales apparences d’énième ordinateur portable, le Pavilion DV6 est-il voué à garder à jamais enfouies dans son châssis de laissé-pour compte les saveurs inattendues d’un dernier représentant commercialisé pour l’honneur ?

Rien n’est moins sûr, mais le changement de cap de HP pourrait sensiblement réduire la durée de vie de cette machine jusqu’à en faire un produit mort-né malgré lui.

Si sa prétention n’est pas d’être une machine de compétition, encore moins de se hisser parmi les ténors de sa catégorie, cet ordinateur portable commercialisé à 499 euros symbolise la volonté de son constructeur de toucher une vaste clientèle regroupée sous l’égide d’un sempiternel dénominateur : le grand public.

Et pourtant, si l’habit ne fait pas le moine, le Pavilion DV6 a bien du mal à s’en dévêtir, lui qui s’inscrit à la fois dans une riche lignée de prédécesseurs généralement bien accueillis et dans une grande famille d’une bonne trentaine de congénères (DV7, G-Series…) lancés en parallèle dans le grand bain des rayons d’informatique.

Pour se démarquer, HP joue sur un slogan évocateur, à l’image d’Asus et ses vénérables EeePC. Ses initiales de marque, MUSE, pour Matériel, Usage, Sens et Expérience. De quoi s’attendre à en voir de toutes les couleurs avec ce 15,6 pouces doté d’un processeur AMD Core A6 et de 6 Go de RAM.

Pour autant, sans même avoir à se frotter à une rude concurrence, ce nouveau représentant de la gamme Pavilion saura-t-il résister à son pire ennemi, qui à l’heure actuelle n’est autre que son géniteur ?

A l’heure actuelle, HP tente en vain de trouver un acquéreur pour sa division PC, sans y parvenir. Un gage de discrédit et d’une mauvaise réputation qui pourrait coûter cher à ses produits.

En d’autres termes, le DV6 devra d’abord se dépêtrer de la spirale dans laquelle s’enfonce son fabricant.

Que les inconditionnels se réjouissent néanmoins : la victime désignée n’a pas l’intention de rendre les armes. Elle exhibe même quelques arguments louables.

HP Pavilion DV6 accessoires

(lire la suite du test en page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur