Test Logitech Keyboard Case : un clavier qui aseptise les styles

Mobilité
Logitech Tablet Case iPad 2 horizontal

Deuxième épisode dans l’étroite relation qui unit les tablettes d’Apple aux claviers de Logitech. Cette fois, ITespresso.fr a testé le Tablet Case, un deux-en-un habilité à l’exercice de la saisie comme à la protection de l’iPad.

Acquis à la domination d’Apple sur le marché des tablettes, Logitech poursuit son cheminement sur la voie d’une dépendance avouée vis-à-vis de l’iPad.

Quantitativement restrictive, cette stratégie snobe Android et accouche d’un énième clavier sans fil, symbole d’un rapatriement des forces sous l’égide d’une pomme qui aura fait tourner bien des têtes depuis l’intronisation de celle qui se présente aujourd’hui comme une ardoise indétrônable.

Passé le banc de tests d’ITespresso.fr, le Keyboard Case n’est ni un survivant, ni même un rescapé. Au contraire, il se porte toujours comme un charme, les quelques micro-rayures coutumières exceptées.

Sa crédibilité ne laisse guère planer de doute, mais la donne est tout autre au chapitre de la compatibilité, sévèrement limitée.

Stupeur et tremblements, l’ensemble, paré d’un châssis adapté au millimètre près à une diagonale d’écran de 9,7 pouces, n’atteste en effet de sa valeur qu’une fois couplé au seul iPad, deuxième du nom.

Autant dire que sa valeur l’usage de dispositifs tiers est proscrit. Faire l’acquisition du Keyboard Case, c’est jouer d’une promesse : entretenir une relation fusionnelle avec les produits Apple.

Pour autant, l’implémentation d’une interface Bluetooth conforte des visées bien établies avec iOS 5, première version à initier une réelle prise de distance vis-à-vis des connexions filaires.

D’un coup, d’un seul, l’intérêt d’un s’en trouve relevé. On se prend aussitôt à rêver d’un bureau dégagé, enrichi d’un couple détonant, qui plus est dépourvu de cordons à tout va, entre inspirations tactiles et saisie en douceur sur un clavier complet.

En outre, dans l’exercice de la mobilité, le Keyboard Case semble à son avantage. Son format réduit et son statut de housse solide improvisée lui confèrent un attrait qui pourrait presque justifier à lui seul un prix rebutant de prime abord : 99,99 euros.

Or, à l’heure de prendre une décision, la passion prend communément le dessus sur la raison, quand le besoin et la parure éclipsent toute réflexion préalable.

A mesure que s’enchaînent les mauvaises surprises, l’on finit par regretter son achat ou tout du moins le remettre en cause. ITespresso a tiré les choses au clair en testant pour vous ce produit Logitech.

Logitech boîte clavier iPad


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur