Texas Instruments optimise les boîtiers d’entrée de gamme

Mobilité

Texas Instruments présente une technologie processeur qui apporterait aux appareils photo numériques d’entrée de gamme des qualités jusqu’alors réservées aux boîtiers plus évolués.

Les temps de latence, tant pour la mise en route que pour le déclenchement de l’obturateur, sont l’un des principaux points reprochés aux appareils photo numériques grand public. A défaut de mettre un terme à cette problématique technique, Texas Instruments (TI) entend améliorer considérablement l’utilisation des boîtiers numériques en les rendant aussi instantanés que les appareils argentiques. Sa dernière technologie processeur de traitement numérique permettrait de réduire de moitié le temps de chargement du système à l’allumage de l’appareil. De la même manière, le temps d’attente entre deux prises de vue serait également réduit par deux.

Les futurs processeurs bénéficiant du savoir-faire du fondeur texan supporteront l’autofocus, la mesure d’exposition et l’analyse de la balance des blancs en temps réel. L’idée étant de reproduire le plus fidèlement possible ce que l’oeil humain a visé. Cela permettra notamment d’élargir les modes prédéfinis habituellement proposés (sport, paysage, portrait…) à des conditions extrêmes de prises de vue (avec une faible source de lumière principalement). La correction automatique de l’image, comme le traitement de l’effet “yeux rouges”, sera aussi possible. Dans la mesure où cette technologie repose sur la programmation du processeur de traitement, rien n’interdira à un constructeur d’offrir des fonctions de mise en forme de la photo (image médaillon, choix de l’encadrement, déformations…) directement accessibles à partir du boîtier. Enfin, TI propose une meilleure gestion de l’énergie et apporte l’interface USB 2.0.

De nouvelles gammes d’appareils numériques

En d’autres termes, TI entend offrir pour 300 dollars une qualité technologique jusqu’alors réservée aux produits à plus de 1 000 dollars. Le fondeur, qui occupe 20 % du marché de la photo numérique, est en mesure de fournir cette nouvelle technologie. Les constructeurs qui s’en équiperaient aujourd’hui pourraient présenter leurs futurs boîtiers numériques dans moins de douze mois, selon le texan. Noël prochain devrait donc voir apparaître de nouvelles gammes d’appareils photo numériques, d’autant que la concurrence ne devrait pas rester les bras croisés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur