Cloud

Texas Instruments va tailler dans ses effectifs

texas instruments
0 0 Donnez votre avis

Texas Instruments a annoncé son intention de supprimer 1 700 emplois dans le monde. Le fabricant américain de composants électroniques subit de plein fouet la baisse des ventes de processeurs pour smartphone.

Les plans de licenciements se suivent et se ressemblent malheureusement dans le secteur de l’IT. C’est cette fois-ci au tour de Texas Instruments d’annoncer la prochaine suppression de 1 700 emplois dans le monde, soit environ 5% de ses effectifs.

Un plan de licenciements qui serait la conséquence directe du fort recul des ventes de puces pour terminaux mobiles.

Ce plan social sera l’occasion pour le fabricant américain de semi-conducteurs d’opérer un recentrage en direction « des applications intégrées avec des cycles de vie long, au lieu de son cœur d’activité historique sur le marché mobile où les grands clients développent de plus en plus leurs propres puces », s’est-il justifié dans un communiqué. Un véritable revirement stratégique donc…

Selon les dernières rumeurs, Amazon serait même en « négociations avancées » pour acquérir l’activité de processeurs mobiles de TI.

Les constructeurs de terminaux mobiles, qu’il s’agisse de smartphones ou de tablettes, choisissent en effet de plus en plus de d’arrêter de sous-traiter la fabrication de leurs puces et de reprendre la main en interne, à l’image de Samsung, qui élabore lui-même ses processeurs Exynos.

Cette suppression de  1 700 postes devrait permettre à Texas Instruments de dégager, d’ici la fin 2013, 450 millions de dollars d’économies annuelles.

 

 

Crédit image : Copyright Kaarsten-Shutterstock.com