TF1 propose près de 300 millions d’euros pour prendre le contrôle d’Aufeminin

E-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
tf1-300-millions-aufeminin

TF1 a déposé une offre ferme à 286,1 millions d’euros pour acquérir les 78,43 % du capital d’Aufeminin actuellement dans les mains d’Axel Springer.

Combien TF1 est-il prêt à mettre pour acquérir la participation majoritaire dont Axel Springer dispose au capital d’Aufeminin ?

La « discussion exclusive » annoncée lundi entre la chaîne privée française et le groupe d’édition numérique allemand a mené au dépôt d’une offre ferme à 38,74 euros par action, soit une prime de 45,7 % par rapport au cours de clôture du vendredi 8 décembre.

Sur la base d’un capital social divisé, au dernier pointage, en 9 416 652 actions, la proposition valorise la S.A. Aufeminin à près de 365 millions d’euros.

Axel Springer en détenant 78,43 % (pour 86,8 % des droits de vote), le montant déboursé par TF1 s’éléverait à 286,1 millions d’euros.

Soumise à des autorisations réglementaires en France et en Autriche, la transaction ne sera pas bouclée avant fin mars, estime Axel Springer. TF1 fixe pour sa part l’échéance du 1er semestre 2018.

Une fois l’acquisition réalisée, une OPA sera déposée au même prix sur le solde du capital (dont 20,28 % se négocient au flottant).

En l’état, Marie-Laure Sauty de Chalon conserve ses fonctions de P-DG d’Aufeminin, qui revendique une présence dans une vingtaine de pays – principalement en Europe – avec son « offre éditoriale et communautaire qui couvre toutes les thématiques favorites des femmes ».

Placée sous le signe de la transition vers le programmatique et le e-commerce, l’année 2016 s’est conclue sur un chiffre d’affaires de 107,3 millions d’euros (+ 15 % sur un an), dont 51,5 millions sur le marché français. Le résultat net a, en revanche, été divisé par trois, à 11 millions d’euros. Au 31 décembre, l’effectif comptait 471 collaborateurs, dont 148 en France.

Sur la vingtaine de sociétés que contrôle Aufeminin S.A., la plus porteuse en termes de revenus est My Little Paris*, acquise en 2013 et qui avait permis au groupe de prendre pied dans l’univers du commerce électronique avec des box sur abonnement mensuel.

* Fondatrice de My Little Paris (qu’Aufeminin détient à 92 %), Fany Péchiodat quittera le navire dans les prochains jours. Elle en laisse les commandes à ses associés, dont sa sœur Amandine, affirme FrenchWeb.

Crédit photo : zigazou76 via Visualhunt.com / CC BY


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur