Thales vend son pôle services à GFI

Mobilité

La société de services informatiques GFI Informatique vient de racheter le pôle de services informatiques du groupe Thales, Thales Information Systems. La nouvelle entité se hisse ainsi au troisième rang des sociétés de services sur le marché français et se renforce dans des domaines comme l’infogérance et l’intégration de systèmes.

Un nouvel acteur de poids est apparu sur le marché français des services informatiques. GFI Informatique est devenu le numéro 3 français des services informatiques depuis le rachat de Thales IS, le pôle de services informatiques du groupe Thales, pour 338,6 millions d’euros. La SSII – qui s’empare de 100 % du capital de Thales IS – indique que la transaction a été conclue pour 150 millions d’euros de liquidités, y compris une reprise de dette nette d’environ 70 millions d’euros à fin mars, 15 millions d’actions nouvelles GFI à créer et 80 millions d’euros d’obligations convertibles subordonnées à échéance 2008. De son côté, Thales détiendra 25,9 % de GFI Informatique.

GFI Informatique conçoit, réalise, met en oeuvre et administre des applications à forte valeur ajoutée principalement pour les grandes entreprises, les administrations et les collectivités locales. La société est présente dans le conseil, l’intégration de systèmes et l’ingénierie, l’édition de progiciels et le management de systèmes. De son côté, Thales Information Systems est un acteur majeur sur les marchés d’intégration de systèmes – dans les domaines de la finance, de l’industrie, des services et du secteur public – avec une forte implication dans le conseil informatique et l’infogérance. La société emploie 5 100 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 485 millions d’euros en 2001.

Déploiement européen

La société va s’articuler autour de quatre activités : l’intégration de systèmes à hauteur de 66 % du chiffre d’affaires, l’infogérance (20 %), les progiciels (8 %) et le conseil (6 %). GFI a également l’intention de développer son activité d’infogérance et d’intégration de systèmes.

La nouvelle entité, qui prend désormais une réelle dimension européenne en se renforçant sur des marchés comme l’Allemagne, l’Angleterre et Espagne, se place derrière Cap Gemini Ernst&Young et Atos Origin et accède à la huitième place au niveau européen. Le rapprochement entre les deux acteurs permet d’afficher un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros. GFI Informatique emploie plus de 13 000 personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur