The Open Bay : le bateau pirate fait d’innombrables éMules

Cloud

Démantelé, The Pirate Bay fait bien plus que renaître de ses centres, sa distribution via le projet Open Bay étant couronnée de succès.

Les autorités suédoises ont voulu marqué un grand coup en faisant sombrer le site The Pirate Bay. Le 9 décembre dernier, la police suédoise menait ainsi un raid à Stockholm afin de saisir les serveurs hébergeant The Pirate Bay. L’effet était immédiat, le site disparaissant de la Toile.

Mais, isoHunt a aussitôt mené une contre-offensive avec pour objectif de remettre à flot The Pirate Bay. Le site miroir oledpiratebay.org avait ainsi été mis en ligne dans la foulée.

Plus qu’un baroud d’honneur, il s’agissait de signaler aux autorités qu’on ne peut toucher à ce que isoHunt nomme “un pionnier de la liberté et des possibilités sur le Web, le symbole de toute une génération d’internautes.

Ironie de l’histoire, le site index de torrents isoHunt original avait aussi dû mettre la clef sous la porte en octobre 2013. Le site miroir isoHunt.to est l’oeuvre d’une équipe sans lien d’affiliation avec le site d’origine.

C’est pourtant cette équipe qui a décidé d’enfoncer encore un peu plus le clou, faisant ainsi la nique aux autorités qui cherchent à faire respecter la propriété intellectuelle.

Si The Old Pirate Bay était un coup de semonce, The Open Bay s’annonce comme un véritable casse-tête pour quiconque désirerait mettre à terre ces sites. Le projet donne accès à la base de données du site index de liens torrent qui combine du contenu de isoHunt, KickassTorrents (via son API publique) et de The Old Pirate Bay.

S’ils exploitent des fichiers de type de torrent qui permettent de télécharger du contenu en P2P, c’est-à-dire de manière décentralisée, l’initiative de isoHunt permet, elle, de décentraliser l’accès aux bases de données de torrents.

En l’espace d’une semaine, le projet The Open Bay est même devenu le projet sur Github le plus populaire. Il a permis de donner naissance à pas moins de 372 copies de The Old Pirate Bay tandis que la base de données a été téléchargée 1256 fois.

Les choses devraient aller crescendo suite à l’appel lancé par isoHunt : « Le sort de l’Open Bay est maintenant entre les mains de la communauté à l’échelle mondiale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur