Thermostat connecté : une levée de fonds « Ween-win »

EntrepriseLevées de fondsStart-up
ween-levee-fonds
3 3

CES 2016 : dans la vague French Tech segment IoT, la start-up Ween lève deux millions de dollars pour développer son thermostat connecté.

Ween profite de sa présence au CES 2016 à Las Vegas pour annoncer une levée de fonds de 2 millions de dollars.

Ce financement est destinée à soutenir le lancement de son thermostat connecté Temps-Réel.

La start-up d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) est soutenue par le Crédit Agricole Alpes-Provence, le fonds régional PACA Investissement, Bpifrance et des business angels fédérés via la plateforme de crowdfunding Smart Angels.

De plus, elle est accompagnée par l’accélérateur marseillais Pfactory.

Une première campagne de financement s’était déroulée fin 2014 via KissKissBankBank.

Co-fondée en 2014 par Jean-Laurent Schaub et Nathanaël Munier, la start-up Ween entre dans la vague French Tech catégorie IoT.

Elle a conçu un un thermostat pour gérer de manière intelligente la température d’un domicile.

La fonction géolocalisation des smartphones des occupants est prise en compte pour régler automatiquement le niveau de chaleur préalablement convenu. « Dés que vous sortez, vous faites des économies. Dès que vous rentrez, il fait bon », assure Ween dans une vidéo YouTube de promotion.

A prendre en considération si le chauffage représente 70% de votre facture d’énergie (statistique retenue par Ween).

Dans la vague des thermostats connectés conçus par des start-up françaises, on trouve Netatmo (qui a levé 30 millions d’euros fin 2015) mais aussi Qivivo (qui a levé 900 000 euros début 2015).

Tous ces acteurs de l’Hexagone se retrouvent face à Nest (groupe Google), qui commercialise aussi ses produits en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur