TIC et environnement : les pouvoirs publics veulent faire la jonction

Cloud

Dans un rapport green IT remis au gouvernement, 19 recommandations sont délivrées pour concilier TIC et sauvegarde de l’environnement.

Il souligne l’aspect bénéfique des nouvelles technologies. Le travail à domicile (télétravail), les conférences téléphoniques, le commerce électronique ou encore la dématérialisation contribuent tous, à leur échelle, à réduire les déplacements physiques, donc la consommation énergétique.

Le rapport souligne également l’incidence croissante de la consommation électrique des TIC sur l’ensemble de la consommation française. De 13% aujourd’hui, le ratio pourrait atteindre 20% dans les prochaines années.

La multiplication des centres de données et les innovations, telles que le cloud computing ou le SaaS (software as a service), induisent des capacités énergétiques sans cesse en augmentation.

19 recommandations green IT

Pour pousser les entreprises du secteur à adopter un comportement plus raisonnable, le rapport met en exergue 19 recommandations comme la mise en place d’un observatoire chargé de surveiller l’évolution du secteur, l’amélioration de l’affichage des réelles consommations des équipements (notamment les serveurs informatiques dans les entreprises mais aussi les box Internet à domicile) et la manière de réduire la facture énergétique de ce matériel IT.

L’allongement de la durée de vie des mobiles et le traitement des déchets électroniques par les entreprises ont également été présentés comme des pistes de travail.

Toujours dans le rapport, on peut lire que les pouvoirs publics sont aussi invités à montrer l’exemple. Notamment en se montrer plus responsables lors des achats informatiques lors de renouvellements de parcs informatiques.

L’Etat devrait également être attentif à la chaleur dégagée par les centres de données et poursuivre le financement des recherches qui vise à réutiliser l’énergie thermique dégagée.

Ce rapport montre à quel point de le “green IT”, encore considéré par certains comme un phénomène de mode, est pris au sérieux par les entreprises, les pouvoirs publics et finalement les citoyens. Le groupe ‘Eco-TIC’ sera en charge de la mise en application de ces mesures d’ici l’été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur