Tickets sur mobile : 500 millions de personnes devraient acquérir ce réflexe d’ici 2015

Cloud

Selon Juniper Research, l’usage du téléphone comme billet ou titre de transport va se vulgariser dans le monde. Plus largement, la technologie NFC est attendue au tournant pour les paiements sans contact.

Si vous perdez votre téléphone, vous risquez de perdre votre billet.

Selon Juniper Research, un demi-milliard de personnes dans le monde vont adopter leur téléphone comme titre de transport en commun d’ici 2015. A cette échéance, le niveau d’usage aura quintuplé par rapport à 2010.

La technologie Near Field Communications (NFC) pour les services sans contact va favoriser cette évolution.

D’un point de vue géographique, son usage est concentré au Japon. Alors que d’autres métropoles en Scandinavie ou en Europe centrale et de l’Est tendent à privilégier les tickets sous forme de SMS.

“Que ce soit par SMS, codes-barres ou NFC, Juniper considère que le contexte et les moyens mis à disposition des gens va permettre de favoriser l’éclosion du marché du mobile ticketing”, considère Howard Wilcox, chercheur qui a réalisé ce rapport pour le compte de Juniper Research.

Une première grande vague de terminaux mobiles compatibles NFC arriveront dans les poches des consommateurs en 2013, ce qui correspondra à une montée en puissance dans les volumes de transactions dédiées au m-ticketing.

Toujours selon les projections de Juniper, l’Europe de l’Ouest, l’Extrême Orient et la Chine seront les zones les plus dynamiques. Elles deviendront même les champions du m-ticketing d’ici 2015 en termes de volumes transactionnels.

Son essor touchera à la fois les transports ferroviaires et les voyages par avion (toutefois, les compagnies aériennes vont priviléger les systèmes de codes-barres directement consultables sur les téléphones qui serviront de bordereaux d’embarquement).

Mais le m-ticketing pourrait ne pas décoller en raison d’une expérience utilisateur trop pauvre ou des problèmes techniques qui subsistent comme la lecture des codes-barres.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur