Tim Cook : Apple n’exploite pas de données persos à des fins commerciales. “Clair et simple” ?

Régulations
tim-cook-ceo-apple-protection-donnees-personnelles

Le CEO clarifie la politique de confidentialité dans les produits et services Apple. “Non à l’expérience client valorisante au détriment de la vie privée.”

Tim Cook en personne prend la parole sur la protection des données personnelles associée aux produits et services Apple. Quelques semaines après la polémique sur les fuites iCloud aux dépens de vedettes, le CEO d’Apple s’engage dans une lettre ouverte à renforcer les dispositifs de chiffrement et les règles de confidentialité associés aux services fournis par la “marque à la Pomme”.

“Un système complémentaire de double contrôle a été érigé pour les comptes Apple ID pour renforcer la protection des données hébergées et mises à jour avec iCloud.”

C’est aussi une manière de balayer les accusations de laxisme en matière de sécurité, notamment de la part de PayPal,  alors que la firme de Cupertino s’apprête à lancer en octobre un système concurrent de paiement mobile Apple Pay. Lors du démarrage, Apple s’engage à apporter des précisions sur l’usage des données personnelles associées à ce nouveau service.

En attendant, sur la page dédiée “privacy”, toutes les règles de confidentialité sont expliquées aux utilisateurs de produits et de services d’Apple. “Chez Apple, nous considérons que l’expérience client valorisante ne doit pas être effectuée au détriment de la vie privée”, explique Tim Cook.

Google peut se sentir directement visé par cette tirade : “Nous ne fabriquons de profils déterminées en fonction des contenus de vos e-mails ou de vos habitudes de surf sur Internet à des fins commerciales. Nous ne monétisons pas l’information stockées sur votre iPhone ou sur iCloud. Et nous ne lisons pas vos e-mails ou vos messages pour vous envoyer des informations commerciales. Nos logiciels et nos services sont conçus pour améliorer nos terminaux. Clair et simple”. Une manière de condamner la pratique du scan des messages personnels sur Gmail afin de diffuser de la publicité ciblée.

Pour aller jusqu’au bout de son raisonnement, Tim Cook n’oublie pas de mentionner le réseau publicitaire iAd. “Nous bâtissons ce service parce que des développeurs d’applications dépendent de ce modèle économique.” Mais le CEO assure qu’il n’existe aucune dérogation. “Nous n’exploitons pas les données de HealthKit (m-santé) et HomeKit (domotique), Maps  Siri, iMessage, votre historique d’appels ou ceux issus des services iCloud comme Contacts ou Mail.”

Récemment, Appel avait fait un rappel à l’ordre dans la politique de gestion des données à caractère médical. A travers sa politique de confidentialité, la firme s’est engagée à ne pas transmettre ce type d’informations sensibles à des développeurs tiers ou à des prestataires de bases de données commerciales.

————-
Quiz : Connaissez-vous la CNIL ?
————-


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur