Tinder : la valse des P-DG avec le retour surprise de Sean Rad

Entreprise
tinder
0 0

C’est la valse des P-DG du côté de Tinder qui titularise à nouveau Sean Rad à ce poste, seulement 5 mois après qu’il en a été évincé.

Tinder joue l’adoubement avec Sean Rad, au gré de ses deux changements de P-DG en l’espace de 5 mois. C’est l’actuel titulaire du poste Chris Payne qui en fait les frais alors que Sean Rad revient en effet aux manettes.

Décidément, Tinder n’a pas fini de surprendre avec ses nominations de dirigeants.

En novembre dernier, c’était le branle-bas de combat au sein de Tinder (application mobile de rencontres) secoué par une affaire en interne de harcèlement sexuel impliquant les deux co-fondateurs Justin Mateen et Sean Rad. Ce dernier était démis de ses fonctions.

Aucun P-DG par intérim n’était alors nommé et Sean Rad ne quittait pas la société puisqu’il était alors nommé président et membre du conseil d’administration de Tinder.

En quête d’un nouveau P-DG, Tinder jetait son dévolu sur Chris Payne en mars dernier. Avec un profil expérimenté, il semblait alors être l’homme de la situation.

Il avait en effet auparavant occupé des postes clefs au sein d’Amazon (durant 3 ans) et de Microsoft (pendant 13 ans) avant de rejoindre en 2009 eBay afin d’y prendre le poste de directeur pour la zone Amérique du Nord après que Positronic, la société qu’il a co-fondée, ait été acquise par eBay.

L’épisode trouble qui avait entouré Tinder durant plusieurs mois était alors en passe d’être relégué en arrière-plan. Mais, Tinder joue un nouveau coup en renommant Sean Rad au poste de P-DG. Parallèlement, Greg Blatt, cadre dirigeant de l’IAC (actionnaire majoritaire de Tinder), devient président exécutif de Tinder.

Au sujet de ce jeu de chaises musicales, Matt Cohler, membre du conseil d’administration de Tinder, explique qu’il est rapidement apparu que Chris Payne n’était pas l’homme de la situation, indique Re/Code.

Si IAC tisse ainsi encore un peu plus sa toile autour de Tinder, les dirigeants de la société de « m-dating » devront redoubler d’efforts pour peaufiner le modèle de l’offre premium Tinder Plus.

Véritable levier de croissance en puissance, elle doit être optimisée pour séduire les utilisateurs qui ont largement critiqué la segmentation tarifaire mise en place. Début mars dernier, Tinder avait en effet annoncé ce pendant payant : 10 dollars par mois (mais le double pour les utilisateurs ayant plus de 28 ans).

L’année 2015 restera marquée par les retours d’anciens P-DG. Ce fut le cas de Mark Pincus du côté de Zynga mais aussi de Jack Dorsey pour Twitter. Mais, à ce jour, le plus surprenant reste indéniablement celui de Sean Rad aux rênes de Tinder.

 

Crédit image : Syda Productions – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur