Tiscali lance son offre de téléphonie illimitée

Cloud

Après Free, Neuf Télécom et Wanadoo, Tiscali propose une offre de téléphonie illimitée intégrée à son forfait ADSL.

Et de quatre ! Après Free, Neuf Télécom et Wanadoo, Tiscali lance à son tour une offre de téléphonie sur ADSL. A partir du 24 juin 2004, les abonnés du fournisseur d’accès Internet (FAI) bénéficieront d’un accès Internet haut débit et du téléphone gratuit illimité vers les postes fixes en France. Les appels vers les mobiles seront facturés 0,16 euro la minute et des tarifs “préférentiels” seront accordés vers l’international, sans crédit temps ni frais de connexion. Pour en bénéficier, il faudra installer la Triway, un boîtier qui fera office de modem ADSL et sur lequel on connectera le téléphone. Tiscali attribuera à ses abonnés un nouveau numéro de téléphone utilisant les préfixes régionaux (01, 02…). “Les études montrent que le consommateur est réticent à adopter un numéro en 0800 en raison du foisonnement de tarifs surtaxés que ce type de numéro recouvre”, justifie Rafi Kouyoumdjian, président de Tiscali France. A noter que, en cas de coupure électrique, le signal téléphonique bascule automatiquement sur le réseau de France Télécom. Enfin, l’offre s’accompagne d’une vingtaine de services de téléphonie comme la boîte vocale, le transfert d’appel, la présentation du numéro, le rejet des appels masqués, etc.

Une offre ouverte à tous

L’offre sera proposée à 30 euros par mois – soit le tarif actuel d’un accès à 2 Mbit/s chez Tiscali – auxquels s’ajouteront 4 euros de location de la Triway. “Nous avons choisi le modèle de la location afin de garantir la diffusion la plus large possible de l’offre avec un modèle économique viable”, explique le président de l’opérateur. “C’est aussi un moyen de pouvoir faire évoluer le matériel dans le temps.” La Triway devrait en effet être proposée avant la fin de l’année en version Wi-Fi. Pour l’heure, le boîtier, relié à l’ordinateur uniquement par l’interface USB, dispose d’un emplacement pour le téléphone et d’une prise Ethernet exclusivement réservée au futur décodeur numérique audiovisuel.

Pourront souscrire à cette offre tous les internautes éligibles à l’ADSL, qu’ils soient situés en zone dégroupée ou non (ce qui n’est pas le cas de toutes les offres concurrentes), abonnés actuels ou nouveaux entrants. Les internautes situés dans une des 13 villes dégroupées par Tiscali bénéficieront de l’accès à 2 048 Kbit/s, les autres devront se contenter de 1 024 Kbit/s… et de 99 euros de frais d’activation. Dans les deux cas, l’offre est soumise à un engagement d’un an mais exempte de frais de résiliation. Tiscali espère séduire 150 000 clients avant la fin de l’année 2004 et atteindre 450 à 500 000 abonnés haut débit. Pour l’heure, la solution technique est incompatible avec les machines d’Apple. “Nous y travaillons”, rassure Rafi Kouyoumdjian.

Prudence avec le dégroupage total

La téléphonie sur IP est le premier service mis en oeuvre dans le cadre de la nouvelle stratégie de Tiscali, qui veut passer “du statut de fournisseur d’accès à celui de fournisseur de home médias”, selon Rafi Kouyoumdjian. Devraient suivre une offre de vidéo à la demande et des services de domotique centrés sur la sécurité et la santé essentiellement. Pour l’heure, Tiscali n’a pas souhaité dévoiler le contenu de ces projets qui arriveront dans le courant de l’année. Dans le domaine du dégroupage total, autre grande étape de cette évolution, il semblerait que le FAI laisse le soin aux acteurs les plus novateurs d’essuyer les plâtres : “Nous préférons nous réserver avant de nous lancer dans le dégroupage total”, justifie le dirigeant. Surtout, le réseau propre à Tiscali ne couvre que 20 % de la population française, une couverture moins large que celle des opérateurs Free et Neuf Télécom – sans parler évidemment de France Télécom/Wanadoo. Le dégroupage total apparaît donc, pour l’heure, moins stratégique pour Tiscali que pour ses concurrents. Il n’en reste pas moins que le développement d’offres forfaitaires tripleplay (Internet, téléphonie et audiovisuel) s’impose, avec le dégroupage total, comme la nouvelle stratégie des acteurs du Net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur