TomTom attaqué par Microsoft pour violation de brevet

Mobilité

L’éditeur accuse la firme néerlandaise d’avoir utilisé sa technologie dans ses terminaux GPS.

Le constructeur de terminaux de navigation néerlandais TomTom fait l’objet d’une plainte lancée par Microsoft pour des violations de brevets.

Selon la firme de Redmond, la société batave emploierait dans ses terminaux GPS des technologies de Microsoft. TomTom aurait exploité sans autorisation pas moins de huit technologies propriétaires. Cinq d’entre elles concernent notamment l’expérience utilisateur et la connectivité dans les terminaux GPS. Les trois autres brevets ont pour objet la gestion des données. “Nous rejetons cette plainte et nous nous défendrons vigoureusement“, a précisé Taco Titulaer, porte-parole de TomTom.

De son côté, Microsoft semble être sûr de son bon droit. “Nous avons entrepris cette procédure après avoir essayé d’engager des pourparlers avec TomTom pendant plus d’un an“, explique Horacio Gutierrez, l’avocat chargé de la protection intellectuelle et des licences pour Microsoft. “Dans ce type de situation, quand aucun accord n’est obtenu, nous n’avons d’autre choix que d’entreprendre une procédure légale pour protéger nos innovations et nos partenaires possesseurs de licences“.

Néanmoins, la firme de Redmond ne semble pas vouloir se lancer dans une bataille juridique de longue haleine. “TomTom est une société très respectable et importante [… ]. Nous restons disposés à résoudre rapidement cette situation avec eux“, affirme Horacio Gutierrez.

Une résolution rapide de cette action judiciaire permettrait à Microsoft d’éviter de reproduire un scénario identique à celui où il s’est retrouvé opposé à Alcatel-Lucent, pendant de longues années, pour une histoire de violation de brevet autour du format MP3. Un accord financier avait permis aux deux groupes de tourner la page.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur