TomTom ouvre grand son coffre au Salon de l’Automobile

Régulations
TomTom GPS voiture PSA Peugeot Citroën

Le Salon de l’Automobile est l’occasion pour TomTom d’entériner sa réorientation stratégique vers les systèmes de navigation embarqués. Témoin des accords noués avec Fiat et Mazda.

En conformité avec l’approche stratégique adoptée fin août lors de l’IFA de Berlin, TomTom se recentre sur les systèmes embarqués pour insuffler à ses solutions de navigation une nouvelle dynamique commerciale.

Présent à Paris pour la quinzaine du Salon de l’Automobile, le spécialiste néerlandais du GPS multiplie les annonces : partenariats avec Fiat et Mazda, renouvellement du catalogue d’accessoires, renforcement de l’écosystème logiciel, etc.

Etroitement lié à Renault depuis 2009 et déjà fournisseur de référence de PSA Peugeot Citroën pour les contenus et services, TomTom équipe désormais les sportives de la marque Abarth (groupe Fiat).

Articulé autour d’un écran tactile de 4,3 pouces (11 centimètres), le système GPS Live Blue&Me trouvera en effet sa place dans les futurs modèles Fiat 500 Abarth et Punto Abarth.

L’ensemble intègrera le compagnon HD Traffic dans sa version 6.0, dédié au calcul en temps réel des itinéraires les plus rapides en fonction des conditions de circulation et des éventuels travaux sur les axes routiers.

Les zones dites “de danger”, potentiellement assimilables à des radars, sont toujours signalées au moyen d’un code tricolore : en vert, tout va bien ; une teinte qui vire à l’orange appelle à la vigilance ; le rouge signale un danger imminent.

Quant à la composante Places, elle propose des recommandations locales (hôtels, restaurants, commerces…) et s’assortit d’actualités en direct comme les prévisions météo.

La solution Live Blue&Me bénéficiera d’une intégration de telle sorte que les commandes au volant permettent le pilotage unifié d’un smartphone, du GPS et du système d’information de la voiture.

Autre réjouissance pour TomTom, la prorogation de son accord avec Mazda, pour la nouvelle berline Mazda 6 série 2013, présentée fin août à Moscou et qui sera l’une des vedettes de ce Salon de l’Automobile parisien.

Le partenariat entre les deux parties court depuis 2010, avec une première concrétisation sur la Mazda 5 d’alors.

TomTom, qui se base sur l’agrégation de données issues de la communauté d’utilisateurs pour enrichir sa base de points d’intérêt (POI), s’en sert également pour alimenter HD Traffic.

Pour en stimuler plus encore l’intégration, un nouveau service de transmission sur IP certifié TPEG fait son apparition.

Mis au point par l’Union européenne de radio-télévision (UER), il assure la communication de l’info liée au trafic routier entre les dispositifs que l’ensemble des constructeurs automobiles de rang 1 intègrent à leurs tableaux de bord.

En outre, TomTom généralise l’usage de son protocole maison, l’OpenLR, un standard ouvert et libre de droits (licence Creative Commons) qui a vocation à simplifier le transfert d’informations locales indépendamment de la base cartographique.

Au-delà du logiciel, le catalogue d’accessoires s’enrichit de stations d’accueil qui font aussi office de kits mains-libres connectés en Bluetooth, pour des smartphones dont TomTom souhaite clairement exploiter les capacités GPS.

Mazda 6 modèle 2013 GPS TomTom

Crédit image : Slavoljub Pantelic – Shutterstock.com / photo Mazda 6 : Mazda.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur