Torque 2.0 : la recherche vocale de Microsoft étend son périmètre sur Android

CloudMobilitéOS mobiles

L’application Torque de Microsoft (pour exploiter le moteur Bing en mode reconnaissance vocale sur Android) évolue. Après les smartwatches, place aux smartphones.

C’est via l’incubateur de projets Garage de Microsoft que Torque a été développée. Initialement, c’est une application de reconnaissance vocale associée au moteur maison Bing pour les montres connectées sous Android.

Disponible sur le Google Play , Torque est destinée à la plate-forme Android Wear de Google associée aux technologiques endossables (wearable technologies). L’utilisateur n’a qu’à effectuer un mouvement de poignet dans un sens puis dans l’autre pour activer la fonction sur sa smartwatch et dès lors dicter sa requête au moteur de recherche Bing.

Microsoft essaie ainsi de souffler la place à OK Google mais ce type de fonctionnalité rencontre le même écueil.

Sur une montre comme la LG G Watch R, il n’y a pas de veille “active”. L’affichage passe bien en mode économie d’énergie au bout de quelques secondes. Mais la montre n’est alors plus à l’écoute, contrairement au Moto X ou bien au Samsung Galaxy Note 4 (sur lequel on peut activer la veille “active”).

Il faut sortir l’application du mode veille avant de formuler un “OK Google” et passer sa requête. C’est le même écueil pour Torque, le mouvement de poignet n’activant la fonctionnalité de recherche que lorsque la montre est sortie de veille.

Jusqu’à présent, Torque fonctionnait uniquement sur certaines smartwatches sous Android Wear. Avec la version 2.0 dévoilée via une contribution blog en date du 5 décembre, Microsoft a procédé à un update permettant une compatibilité avec les smartphones Android.

Microsoft l’a pensée pour qu’elle soit la plus discrète possible. Secouez votre smartphone à gauche puis à droite et une petite fenêtre de la taille d’une vignette s’ouvre. Elle vous indique être à l’écoute et attend votre requête.

Au-delà des recherches via Bing, elle pouvait déjà renseigner sur le cours des actions, des résultats sportifs, la météo, les restaurants à proximité… La mise à jour prend en compte plus de requêtes diverses.

Parmi les exemples, Microsoft donne ceux de l’utilisation sous forme de calculatrice (“Combien font 15% de 86”), pour des questions d’ordre culturelle ou d’autres qui ne manquent pas de piquant (“quel est l’âge du P-DG de Google ?”) pour une application qui vient empiéter sur les plates-bandes d’OK Google.

La version initiale de Torque a été développée en 3 mois par trois ingénieurs de Microsoft dans le cadre de son incubateur Garage. En l’état actuel, elle est uniquement disponible en anglais.

L’application est basée sur la reconnaissance vocale, tout comme Cortana, l’assistant personnel virtuel de Microsoft, qui fait ses débuts en français au gré d’une version alpha (il faut posséder un compte développeur pour accéder à cette version alpha de Windows Phone 8.1).

Microsoft continue à s’ouvrir aux autres plates-formes, ce qui constitue pour la firme de Redmond, sous l’impulsion de son P-DG Satya Nadella, une nouvelle manière de penser. En témoignent l’acquisition de la startup Acompli ou encore le lancement des applications Xim (partage éphémère de photos) et Qik (même principe mais pour les vidéos) sur iOS, Android et Windows Phone.

 

   

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur