Toshiba entre dans la course aux netbooks

Cloud

Le constructeur japonais investit à son tour le marché des mini-portables, avec deux nouvelles machines.

A l’instar d’Acer, Asus, Lenovo, Medion et consorts, Toshiba se lance aujourd’hui sur le marché porteur des netbooks avec deux nouveaux mini-portables : le NB100-10X et le NB100-111. Vendus respectivement 329 et 379 euros, ces portables à bas coût semblent remplir parfaitement les exigences attendues de la part de telles machines : exécuter des documents de bureautique, naviguer sur Internet, lire des vidéos, écouter de la musique. Le tout en situation de mobilité. Ils devraient être disponibles dans le courant du quatrième trimestre.

Rappelons que, selon l’institut Gartner, les netbooks ont représenté 10,6% des ventes globales de PC portables en France au cours du deuxième trimestre 2008.

Les deux netbooks présentent quelques différences majeures. Le NB100 -10X tourne sous Linux, tandis que son grand frère, le NB100-111 est fourni avec Windows XP (Edition Familiale). Le premier intègre un disque dur de 80 Go, la capacité du second est de 120 Go. Ils se différencient également au niveau de la mémoire : 512 Mo pour celui sous Linux, 1 Go pour celui sous Windows XP. Et tandis que le premier offre une coque argentée, et le second est noir laqué.

Des performances appréciables

Mais les deux mini-portables ont surtout un certain nombre de points communs, en passant par le processeur intégré : un Intel Atom N270, cadencé à 1,6 GHz, utilisé également sur un grand nombre des netbooks de ses concurrents (MSI Wind, Acer Aspire One, Asus Eee PC 901).

Compacts et légers (un peu moins de 1kg), ils offrent un écran de 8,9 pouces en diagonale, soit environ 22 centimètres, d’une résolution de 1024 × 600 pixels et intégrant la technologie de rétro-éclairage LED. Le constructeur japonais annonce une batterie 4 cellules, ce qui, selon Toshiba, reviendrait à 3h30 d’autonomie.

La connectique était presque parfaite

Concernant les connectiques réseau, la gamme NB100 offre des prestations classiques. Les deux mini-portables intègrent un contrôleur Wi-Fi 802.11 b et g, une sortie VGA, un port Ethernet 10/100 Mbps, une webcam 0,3 megapixel, et un lecteur de cartes mémoire (Memory Stick, SD, MMC).

Trois ports USB 2.0 sont également disponibles : ils restent en veille même quand le portable est éteint. Une bonne astuce pour pouvoir recharger à toute heure son mobile ou son baladeur numérique. Et pour le modèle sous XP (NB100-111), une interface Bluetooth a été installée. Petit bémol : Toshiba n’a rien prévu pour intégrer une carte 3G… Dommage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur