Toshiba et Samsung salués par Greenpeace pour leurs efforts écologiques

Cloud
Information - news

L’organisation de défense de l’environnement dénonce une fois de plus l’absence de politique environnementale de Nintendo.

Toshiba a gravi quelques échelons dans le classement des entreprises informatiques écologiques et tient désormais avec Samsung le haut du pavé pour ses efforts environnementaux. La liste Name and Shame de Greenpeace (c’est-à-dire la liste des bons et des mauvais élèves) fait partie du guide “Pour une high tech responsable”, qui est vu comme un moyen d’encourager l’industrie électronique à prendre à bras le corps le problème des déchets électroniques.

Le Guide classe les entreprises leaders des secteurs de la téléphonie mobile, de l’informatique, de la télévision et des consoles de jeux vidéos en fonction de leurs politiques et de leurs pratiques en matière de traitement des produits chimiques toxiques et de recyclage.

Selon Greenpeace, Nokia aurait pu prétendre au peloton de tête si la société n’avait pas été pénalisée pour son programme de recyclage “incohérent”. L’organisation a en effet estimé que le personnel de Nokia aux Philippines, en Thaïlande, en Argentine, en Russie et en Inde n’était pas suffisamment informé sur la politique de l’entreprise en matière de recyclage.

Nintendo n’a quant à lui réalisé aucun progrès par rapport aux éditions précédentes du Guide, en ne mettant en place aucune politique publique sur l’élimination des substances toxiques ou sur le recyclage, contrairement aux 17 autres sociétés figurant au classement.

“Nous voulons voir un terme au travail des enfants contraints de fouiller des montagnes de gadgets usagés, fruits de l’amour de notre société pour les produits high-tech”, a déclaré Greenpeace dans un communiqué. L’industrie des technologies de l’information et de la communication serait responsable d’environ 2 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone, un chiffre comparable à celui de l’aviation, si l’on en croit Greenpeace.

Traduction de l’article Toshiba and Samsung top green rankings de Vnunet.com en date du 19 mars 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur