Toshiba intègre un disque Flash dans ses Portégé

Mobilité

Le constructeur japonais allège ses ordinateurs portables à l’aide de la
technologie SSD.

Toshiba vient de présenter sa nouvelle gamme d’ordinateurs portables. Trois modèles sont mis en avant issus de trois gammes différentes : Les Tecra A9 et M9, le Portégé R500 et le Satellite X200. Outre la mobilités, ces machines se remarquent par la légèreté et la sécurité.

Côté légèreté, Toshiba fait fort avec un Portégé R500 à moins de 780 grammes. Certes, il s’agit d’un ultra portable. Mais peut-être l’ultra portable le plus léger du moment. Cet exploit est notamment atteint par l’intégration d’un SSD (Solid State Drive) ou disque dur à mémoire Flash de 64 Go. L’un des premiers PC à intégrer la nouvelle génération de disques durs.

Puce TPM intégrée

La légèreté du SSD n’est pas la principale motivation de ce choix. La technologie Flash optimise la consommation d’énergie, accélère l’accès aux données et réduit les risques de pannes mécaniques puisque dépourvue de pièces amovibles. Mais, conscient du faible volume de mémoire de stockage proposé avec le SSD (64 Go, donc), Toshiba propose une version du R500 avec disque dur de 80 à 160 Go… qui lui fera perdre de sa légèreté.

Le Portégé R500 se distingue également par l’intégration du premier lecteur graveur de DVD multiformat de 7 mm et un écran 12,1 pouce avec LED rétroéclairées. Le tout dans 1,9 centimètre d’épaisseur. L’autonomie annoncée évolue entre 5 et 10 heures selon la configuration. Côté sécurité, le R500, sous Windows Vista, intègre la puce de chiffrement TPM (Trusted Platform Module) ainsi qu’un système anti-vol. Ce petit sera disponible en juillet à partir de 1 999 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur