Toshiba pourrait mettre la main sur la branche disques durs de Fujitsu

Mobilité

Le marché des disques durs, dominé par Seagate, Western Digital et Hitachi, sera bouleversé si un accord est conclu.

Toshiba a confirmé être en négociation avec le groupe Fujitsu dans le but de lui racheter sa division de productions de disques durs, selon des informations révélées par le quotidien économique nippon Nikkei.

Les pourparlers semblent bien engagés : la transaction pourrait être annoncée d’ici la fin janvier, pour un montant compris entre 340 et 450 millions de dollars (entre 260 et 340 millions d’euros).

“La crise économique actuelle oblige les entreprises du secteur de l’électronique à opérer des choix et à se concentrer sur un nombre plus restreint d’activités fortes“, analyse le quotidien.

Ce rachat permettrait à Fujitsu de se débarrasser de cette activité aujourd’hui déficitaire : sa branche disques durs a ainsi perdu plus de 47 millions de dollars sur l’exercice fiscal 2007-2008.

Bilan : Fujitsu se retrouve ainsi à la traîne derrière des concurrents de plus grande envergure, comme Toshiba, Hitachi, Seagate ou Western Digital. Ce dernier groupe avait d’ailleurs engagé des discussions pour acquérir la branche disques durs de Fujitsu en octobre dernier. Projet qui n’avait pas abouti.

En cas de concrétisation entre Fujitsu et Toshiba, l’acquéreur pourrait gagner des parts de marché dans le secteur des disques durs. Il parviendrait à concurrencer son compatriote Hitachi, en lui ravissant la place de premier constructeur mondial de disques durs de 2,5 pouces. Pour la catégorie inférieure (disques durs à 1,8 pouce), Toshiba se retrouverait derrière Seagate et Western Digital, mais à égalité avec Hitachi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur