Toshiba retarde une nouvelle fois le lancement du HD DVD

Mobilité

L’absence de finalisation de la technologie de protection des DVD haute définition serait à l’origine du report de leur commercialisation.

Toshiba a annoncé, mercredi 13 décembre, sa décision de repousser le lancement commercial des premiers lecteurs et disques HD-DVD, initialement attendus pour la fin de l’année 2005 sur le marché japonais. Le fabricant et concepteur, avec Nec, de l’un des formats de nouvelle génération de DVD s’est bien gardé de fixer une nouvelle date de lancement. Toshiba prévoit cependant toujours de fournir le marché américain dans le courant du premier trimestre 2006, selon le communiqué.

Si les lecteurs et médias sont prêts à être commercialisés, leur lancement a été retardé du fait de la non-finalisation de l’AACS (Advanced Access Content System), le système de protection numérique des droits qui interdira le piratage des oeuvres. Celui-ci doit être implémenté tant sur les lecteurs que sur les disques HD DVD.

Une technologie de protection pas encore finalisée

“Le DVD Forum [l’association de standardisation des médias optiques, Ndlr] ayant adopté l’AACS comme partie intégrante du format HD DVD, Toshiba lancera ses produits HD DVD seulement après la finalisation de l’AACS”, justifie Toshiba dans son communiqué, sans pour autant être en mesure de préciser la date de finalisation du format de protection.

Le HD DVD est en concurrence avec le Blu-ray Disc, l’autre format de DVD nouvelle génération conçu notamment par Sony et Philips. Le lancement commercial du Blu-ray Disc est quant à lui attendu pour le printemps 2006. Les deux formats sont incompatibles et aucun des deux n’a réussi à s’imposer définitivement auprès des industriels et des producteurs de films. Si le Blu-ray a le soutien de plusieurs acteurs du monde de l’informatique dont Dell, Apple et, jusqu’à ce jour, HP (voir édition du 18 novembre 2005), le HD DVD est prisé par Microsoft et Intel. Avec ce nouveau retard, Toshiba perd un peu de l’avance qu’il possédait sur son rival. Ses chances de profiter d’un vide concurrentiel pour conquérir le marché s’éloignent donc un peu plus.

L’holographie, un futur concurrent ?

A force de retards et de mésententes, les deux formats de DVD haute capacité risquent de se voir concurrencés par une nouvelle technologie basée sur l’holographie. A l’occasion du salon International Broadcast Equipment Exhibition en novembre dernier au Japon, Maxell (filiale de Hitachi) et InPhase Technologies ont présenté un disque de 300 Go capable d’enregistrer les données à la vitesse de 160 Mbit/s. A côté, les 25 Go par face et par couche du Blu-ray et les 15 Go du HD DVD font pâle figure. D’autant que InPhase prévoit de multiplier par plus de cinq la capacité de son média, soit 1,6 To.

Les deux partenaires en ont profité pour annoncer la commercialisation des premiers systèmes InPhase Tapestry à 300 Go (soit l’équivalent de 26 heures de vidéo haute définition) dans le courant 2006, sans plus de précision sur la période de lancement ou le prix. Certes, pour le moment, les produits InPhase intéresseront uniquement les professionnels et, particulièrement, l’industrie audiovisuelle. Mais avec le temps, la technologie pourrait séduire l’industrie informatique et finir par débarquer dans les salons des particuliers. D’autant que InPhase n’est pas seul sur le marché : Optware, une autre société de développement de supports à base de technologie holographique, a également prévu d’attaquer le marché en 2006 (voir édition du 10 septembre 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur