Toshiba se convertit finalement au Crusoe

Mobilité

Toshiba s’apprête à lancer un nouveau modèle de Libretto. L’équivalent du Portege en occident sera équipé d’un processeur Crusoe. Une victoire pour Transmeta qui, après Sony, Nec et Casio, semble gagner la confiance des constructeurs asiatiques.

Après Sony, Nec et Casio (voir édition du 23 mars 2001), c’est au tour de Toshiba de céder aux promesses des technologies Transmeta. La société nippone exploitera les processeurs Crusoe dans ses portables Libretto L1/060TNMM. Cet ultra portable (26,5 x 16,5 x 2 cm) de moins d’un kilo dispose d’un écran LCD TFT de 10 pouces en SXGA (1 280 x 600 points), d’un disque dur de 10 Go et d’un processeur Crusoe cadencé à 600 MHz. Des connecteurs USB et I-Link (Firewire ou IEEE 1394) ainsi qu’un slot PC Card de type II permettront d’enrichir le portable des périphériques indispensables (CD-Rom, carte réseau, etc.). Un modem intégré permettra de se connecter à Internet. Grâce à la technologie d’économie d’énergie du Crusoe (dont la consommation varie en fonction de l’application requise), le constructeur annonce une autonomie de 14 heures. Durée exceptionnelle atteinte en combinaison avec les utilitaires d’économie d’énergie propres à Toshiba et, surtout, avec une nouvelle série de batteries optionnelle.

Un vrai coup de pouce pour Transmeta

L’intégration des processeurs Crusoe par l’un des leaders mondiaux des ordinateurs portables devrait donner un coup de pouce à Transmeta qui avait essuyé une série de revers et de problème technique à ses débuts commerciaux. Y compris de la part de Toshiba qui, après une annonce enthousiasmée d’intégrer cette nouvelle technologie à ses produits, avait ensuite hésité. Aujourd’hui, le choix du constructeur sonne comme une victoire pour la jeune société américaine. “Le choix de Toshiba d’intégrer nos processeurs représente une étape importante pour nous”, déclare Jim Chapman, vice-président responsable des ventes et du marketing chez Transmeta. Destiné au marché japonais pour le moment, le Libretto “Crusoe” est attendu pour le 18 mai. Il devrait intégrer le sol américain sous le nom commercial de Portege au troisième trimestre avant, peut-être, d’être distribué en Europe. Il devrait être vendu autour de 1 700 dollars (12 500 francs).

Rappelons que Microsoft a également fait appel à Transmeta pour animer son futur PC tablette et que deux sociétés américaines, Rebel.com et RLX Technologies, construisent leurs serveurs Web autour de l’architecture Crusoe. Malgré des débuts chaotiques, Transmeta poursuit tranquillement, mais apparemment sûrement, sa route sur le marché très concurrentiel des microprocesseurs.

Lire aussi :

* IBM renonce provisoirement au Crusoe

* Des débuts difficiles pour Transmeta

* Deux nouveaux Crusoe pour 2002

* Le Crusoe bientôt dans des serveurs Web


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur