Toshiba sur tous les fronts du HD DVD en France

Mobilité

La vulgarisation du HD DVD passe par la baisse du coût des lecteurs, selon Toshiba France qui a présenté le marché et ses offres pour Noël.

Lecteurs de salon, PC et console de jeux vidéo. Le format haute définition HD DVD de Toshiba sera sur tous les fronts des produits électroniques pour les fêtes de fin d’année. “2007 sera le premier Noël du HD DVD“, lance Thierry Chabrol, directeur général de la division grand public de Toshiba France.

Celle-ci a donné une conférence de présentation à la Cinémathèque française de Paris qui réunissait la presse et les partenaires. Le constructeur avait effectivement raté le lancement de fin d’année 2006 en raison de difficultés techniques. Mais, pour Noël 2007, il sera difficile d’échapper au phénomène haute définition.

Toshiba sort en effet l’artillerie lourde. Une campagne de communication (télévision, presse, radio et Internet), initiée fin novembre, va toucher “55 millions de contacts” (autant dire toute la population française en âge de s’intéresser aux loisirs numériques). 120 000 disques combo DVD/HD DVD de démonstration seront envoyés aux abonnés de CanalSat HD et plusieurs centaines de magasins seront équipés avec des présentoirs de démonstration (platine HD DVD et écran Full HD Toshiba).

Le constructeur fait un effort sur les offres promotionnelles : pour 1 euro symbolique, tout achat d’un lecteur HD DVD (platine, PC ou lecteur HD DVD externe de la Xbox 360 de Microsoft) sera accompagné de films (jusqu’à sept).

Objectif : la vente de 100 000 lecteurs HD DVD tous systèmes confondus (platines, lecteurs PC et Xbox 360) au 31 décembre 2007. Un chiffre bien modeste en regard des 600 000 lecteurs prévisionnels du format concurrent annoncés par les partisans du Blu-ray (dont 500 000 via les PS3). Mais les chiffres bruts cacheraient la réalité du marché et des attentes des consommateurs.

Les platines de salon HD DVD dominent le marché

D’abord, les platines de salon HD DVD domineraient le marché français et européen. Selon les données analysées par le cabinet d’études GfK entre janvier et août 2007, les 10 000 platines HD DVD vendues occupent 72 % des ventes (69 % en Europe) de lecteurs HD avec trois modèles contre 26,3 % pour les 4 modèles du format concurrent Blu-ray (et 1,6 % partagé entre les platines hybrides LG BH100 et Samsung BD-UP5000).

Ensuite, le nombre de films HD achetés par lecteur (hors PC) est plus de huit fois plus important dans le camp du HD DVD (5,2 titres par platine) que du Blu-ray (0,6 titre).

Enfin, la répartition des solutions de lecture HD DVD sont plus équilibrée que celles du format de Sony. Les lecteurs HD DVD se répartissent entre les platines de salon (pour 37 %), en PC (33 %) et en Xbox 360 (30 %). Le Blu-ray n’existe quasiment qu’à travers la PS3 de Sony (98 %). Les platines de salon et les PC estampillés Blu-ray ne comptant que pour 1 % du marché chacun.

Mais au-delà de cette bataille de chiffres comparés, il s’agit pour Toshiba de poser un pied sur un marché prometteur. Dès 2008, les ventes des lecteurs HD représenteront 70% de la valeur du marché pour seulement 10 % du volume. Un marché sur lequel Toshiba entend s’imposer d’autant plus vite qu’il est quasiment le seul constructeur de platines HD DVD du secteur.

Le HD DVD intégré à toutes les gammes Toshiba

Comment? En baissant les prix. L’entrée de gamme s’affiche aujourd’hui à 349 euros TTC pour le Toshiba EP30. On est loin des 600 euros de départ du modèle équivalent HD-E1. Le milieu de gamme se fera avec l’EP35 (449 euros) et le haut de gamme reste couvert par l’HD-XE1 (799 euros). Onkyo entre dans la danse avec le HD805, un appareil aussi haut de gamme que onéreux : 1399 euros. Le lecteur externe HD DVD de la Microsoft Xbox 360 est lui proposé à 179 euros. Mais le catalogue des solutions HD DVD fait pâle figure face aux produits Blu-ray proposées par Sony, Philips, Pioneer, Sharp, Samsung, LG et Panasonic.

Enfin, la démocratisation du HD DVD passera par les PC et particulièrement les ordinateurs mobiles. “Le HD DVD est intégré à 100 % de nos gammes“, annonce Alain Kergoat, directeur marketing de la division informatique de Toshiba France.

Après le Qosmio G40, le HD DVD se généralise avec les Satellite A200, P200 et X200. Avec un tarif moyen à 1200 euros et l’entrée de gamme à moins de 1000 euros. “Avec le A200, nous visons les trois premières places.” Le constructeur prédit que 50 % des PC seront équipés d’un lecteur haute définition avant fin 2008.

Toshiba, mais aussi d’autres leaders européens comme HP, Acer, Asus et Fujitsu, proposent des plates-formes dotées de lecteur HD DVD. L’ensemble de ces constructeurs représentent près de 70 % des ventes de PC en Europe.

Fort du soutien d’une cinquantaine de studios américains et européens (dont Studio Canal, Universal, Warner, Pathé, Mk2, TF1 Video…), les cinéphiles pourront s’appuyer sur un catalogue de 160 titres pour la fin de l’année commercialisés autour de 25 à 30 euros pour les nouveautés et 20 euros pour les fonds de catalogue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur