Total Immersion introduit la réalité augmentée au Futuroscope

Mobilité

Le parc d’attraction multimédia de Poitiers propose une animation d’un nouveau genre réalisée en collaboration avec une PME innovante parisienne.

Depuis le 5 avril, le parc d’attraction scientifique et technologique du Futuroscope près de Poitiers (Vienne) présente une nouvelle animation : Les Animaux du Futur. Il ne s’agit ni plus ni moins que de faire un saut dans la réalité de 5 ou 100, voire 200 millions d’années pour découvrir des animaux qui existent… comme le caracoureur, un oiseau de proie imposant (avoisinant les 500 kg !) possédant des pattes puissantes ; c’est le chasseur le plus rapide de l’Amazonie.

L’expérience pourrait ressembler à celle d’un train fantôme de fête foraine, mais elle relègue celui-ci dans la préhistoire technologique. Le visiteur emprunte un train automatisé ; il sillonne des décors réels mais le port de
jumelles devant ses yeux et d’un capteur placé sur la main transforme ce qu’il voit : une caméra placée dans ces lunettes binoculaires filme en temps réel ce que le visiteur regarde mais (toujours en téemps réel), des animaux virtuels sont incrustés sur ces images qui sont restituées (en temps réel) sur les écrans des jumelles.

Le principe technologique est ainsi assez simple (voir une vidéo sur Dailymotion). Il remonte même aux années 60. Mais, à l’époque, la puissance des ordinateurs ne permettait pas le développement qu’elle connaît à présent. La réalité observée est parfaitement réelle, mais “augmentée”. Le concept de “virtuel” est donc bel et bien dépassé. A noter : le petit capteur posé sur le dos de la main permet aux visiteurs d’interagir avec ces animaux du futur. Ces derniers ont été conçus sous la direction scientifique du Museum national d’histoire naturelle de Paris.

Un savoir-faire technologique encore rare

A l’origine de cette réalité augmentée présente au Futuroscope, on trouve Total Immersion, qui édite des logiciels et de solutions temps réel d’images de synthèses. Créée en 2000 par Bruno Uzzan et Valentin Lefèvre , cette société a installé son siège social à Suresnes (Hauts-de-Seine) mais elle a aussi ouvert une filiale implantée à Los Angeles. Désormais, son effectif s’établit une cinquantaine de personnes. En 2006, la société affichait un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euro.

La réalité augmentée sur laquelle travaille Total Immersion constitue une véritable révolution. Apparue sur les tableaux de bord des avions de chasse et autres équipements militaires, ses domaines d’application sont divers : animation, jeu, cinéma … mais aussi la médecine et la chirurgie.

Pour illustrer ce dernier domaine, la réalité augmentée fournit des instructions virtuelles au chirurgien stagiaire pour qu’il réalise une opération, pas à pas, sans consulter un manuel. Tous les domaines de maintenance technique peuvent naturellement être également concernés par la réalité augmentée : le technicien de maintenance est guidé par les images animées qui se
superposent à la machine qu’il répare…

En dehors du Futuroscope, parmi les utilisateurs de réalité augmentée, clients de Total Immersion, on remarque entre autres CBS News, France Televisions, TV Asahi, Thomson, FedEx, Procter Gamble, L’Oreal, Renault, BMW, PSA, General Motors, EADS, Eurocopter… L’allemand Metaio GmbH, installé à Garching (Bavière), est un autre rare spécialiste de la réalité augmentée, mais il travaille principalement dans les domaines industriels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur