Toujours pas de renouveau sur le front du stockage

Cloud

Alors que les besoins des entreprises en capacité de stockage ne cessent de croître, ce marché se rétracte, en valeur, de trimestre en trimestre. Selon IDC, un segment confirme au deuxième trimestre sa bonne santé : celui du stockage en réseau dit SAN ouvert.

Nouveau trimestre de récession pour le marché mondial du stockage qui, selon le cabinet d’études IDC, a enregistré une baisse de 3,9 % au deuxième trimestre 2003, dégageant un chiffre d’affaires de 4,73 milliards de dollars, contre 4,92 milliards l’an dernier. Paradoxe : si le chiffre d’affaires décroît, les ventes de capacité de stockage sont en forte progression : + 36 %. Ce marché est en fait pénalisé par l’efficacité des fournisseurs eux-mêmes, qui mettent sur le marché tous les six mois des disques à la fois significativement plus performants et meilleur marché. Résultat : les clients investissent de moins en moins pour couvrir leurs besoins. Cependant, la situation de ce marché est contrastée selon les régions du monde. C’est au Japon et dans les pays du sud-est asiatique que la demande est la plus faible, alors qu’elle montre des signes de reprise sur le continent nord-américain, où les fournisseurs enregistrent des bénéfices pour le deuxième trimestre consécutif. Pour autant, IDC estime qu’il est encore trop tôt pour pronostiquer un renversement de tendance.

L’analyse par segments montre également de fortes disparités. Le segment des disques externes affiche une baisse de 5 % et pèse désormais 3,2 milliards de dollars. HP en est le leader avec une part de marché de 12,5 %, suivi par EMC (18,8 %). Les disques RAID (Redundant Array of Inexpensive Disk), quant à eux, résistent mieux, n’enregistrant qu’une baisse de 1,4 %, soit 2,87 milliards de dollars. Le n°1 des ventes est EMC avec une part de marché de 21 %, suivi par HP (20 %). Il est cependant un segment qui se porte bien : c’est celui du stockage en réseau SAN ouvert, qui affiche sur cette même période une croissance de 12 % à 1,42 milliard de dollars. En revanche, le stockage en réseau de type NAS s’est rétracté de 8 % à 360 millions de dollars. Et au total, le marché du stockage en réseau, qui, dans la définition qu’en donne IDC, couvre à la fois les réseaux NAS et SAN ouverts, a dégagé au deuxième trimestre un chiffre d’affaires de 1,78 milliard de dollars en progression de 7,5 %. Il est dominé par EMC, lequel détient une part de marché de 27,5 % suivi par HP (24,5 %) et IBM (11,4 %).

Un classement inchangéAu final, le deuxième trimestre n’a pas apporté de grands bouleversements dans la classification des fournisseurs. Tous marchés confondus, HP est le n°1 avec une part de 26,7 %, suivi par IBM (17,7 %) et EMC (13,1 %). A l’instar de ce qui se passe sur le marché des serveurs, ce sont IBM et Dell qui ont le mieux su tirer leur épingle du jeu, les ventes du premier progressant de 10,2 % grâce à ses performances dans les réseaux SAN (+46,3%) et le second voyant les siennes bondir de 21,7 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur