Tous les processeurs annoncés pour 2001

Cloud

Pas moins de quatre versions de Pentium 4 annoncées pour 2001 et plus encore pour les Pentium III et Celeron, contre deux modèles pour chacun des futurs Athlon et Duron d’AMD. VIA tentera d’occuper le terrain de l’entrée de gamme avec ses Cyrix IV tandis que Transmeta présentera deux nouveaux Crusoe et une nouvelle version de son code morphing.

Intel, qui a marqué la fin de l’année avec la sortie du Pentium 4 et sa nouvelle architecture NetBurst (voir édition du 20 novembre 2000) en version 1,4 et 1,5 GHz, devrait proposer dès le 28 janvier un P4 cadencé à… 1,3 GHz. Une fréquence volontairement réduite afin de gêner le principal concurrent AMD et ses Athlon à 1,2 GHz, au risque de nuire à ses propres Pentium III 1 GHz. Suivront des P4 à 1,6 GHz et 1,7 GHz avant la fin du premier semestre (normalement en mars et avril), tandis que les 2 GHz devraient être franchis au troisième trimestre, toujours en gravure 0,18 micron. Le passage en 0,13 micron se déroulera en octobre 2001. La réduction de taille ainsi obtenue devrait permettre au fondeur d’augmenter la capacité de la mémoire cache de niveau 2 à 512 Ko contre 256 Ko actuellement. Ce nouveau processeur imposera un nouveau connecteur (socket) 478, incompatible avec l’actuel socket 423. Dommage, mais c’est visiblement une habitude chez Intel. En revanche, le P4 devrait fonctionner avec de la mémoire PC133 (SDRam) l’été prochain. Et abandonner la coûteuse Rambus ?

En attendant l’Itanium…

Le P4 n’occultera pour autant pas le développement des autres gammes de processeurs. A commencer par le PIII dont la montée en volume de la production du modèle à 1 GHz interviendra dès le début d’année. La version 1,13 GHz, repoussée in extremis en août dernier (voir édition du 29 août 2000), verra enfin le jour au cours du deuxième trimestre. Le PIII bénéficiera lui aussi de la gravure en 0,13 micron avant la fin de l’année. Les Celeron, eux, franchiront la barre des 800 MHz avec une fréquence de bus de 100 MHz dès le premier semestre. Quant à l’Itanium et son architecture 64 bits, il devrait commencer à se déployer dès la première moitié de l’année. Doté de 25,4 millions de transistors, d’un cache L3 à 2 ou 4 Mo et cadencé à 733 et 800 MHz avec le jeu de composants (chipset) i460GX, l’Itanium visera d’abord les gros serveurs, avant de se déployer plus largement. Un déploiement qui devrait prendre plusieurs années, selon les dires même d’Intel. On n’est donc pas près de voir un Itanium dans nos PC. En attendant, ce sont les PIII Xeon qui occupent le terrain des serveurs avec des versions à 900 MHz et 1 GHz avec des caches mémoire à 1 et 2 Mo dès le premier semestre 2001.

Dès le premier trimestre, Intel couvrira l’ensemble des gammes de portables avec des PIII basse tension cadencés à 500 MHz (pour les ultra-portables) à 1 GHz (pour les portables) avec des paliers à 600, 700, 750 et 850 MHz. Le second semestre verra l’arrivée de Celeron à 600 et 700 MHz. Le tout en technologie SpeedStep qui change la fréquence en fonction du mode d’alimentation : sur batterie ou branché sur le secteur.

Une offre simple et limpide chez AMD

Fort de ses récents succès, AMD proposera en 2001 sa 7ème génération de processeurs, avant de passer, en fin d’année, en technologie 0,13 micron pour la 8ème génération avec la famille des Hammer, pour les architectures 64 bits (voir édition du 18 novembre 2000). L’offre d’AMD est beaucoup moins segmentée que celle du fondeur de Santa Clara. Elle se résume essentiellement à deux produits qui succèderont aux Athlon et Duron. Le futur Athlon (nom de code Palomino) entrera en production dès le premier trimestre avec des fréquences qui commenceront à 1,2 GHz avec des caches de niveau 1 à 128 Ko et de niveau 2 à 256 Ko. Son chipset AMD-760MP, qui exploitera la DDR SDRam, permettra de construire des machines biprocesseurs. Ce qui lui permettra de viser les serveurs d’entrée de gamme et les stations de travail. Une version du Palomino équipée de la technologie PowerNow! (qui, selon AMD, économise jusqu’à 30 % de la consommation d’énergie) se destinera au ordinateurs portables. AMD devrait dépasser les 1,5 GHz avant 2002.

Destiné à l’entrée de gamme, le Duron (nom de code Morgan) suit la même logique que l’Athlon et passera, dès le premier trimestre 2001, en 800 MHz et au delà. Une seconde version, destinée aux mobiles, sera proposée avec la technologie PowerNow!. Ils exploiteront un cache de niveau 2 de 64 ou 128 Ko tournant, comme d’habitude, à la même vitesse que le processeur.

Bonne nouvelle, ces nouveaux processeurs exploiteront l’actuel socket A. Ce qui permettra d’augmenter la puissance de l’ordinateur sans avoir à changer la carte mère avec le processeur.

VIA vise l’entrée de gamme avec ses Cyrix IV

Si les deux fondeurs leaders s’envolent dans les hautes sphères des gigahertz, les “basses” fréquences n’en sont pas moins oubliées par le ressuscité Cyrix depuis son rachat par VIA Technologies. Comme nous l’écrivions récemment (voir édition du 11 décembre 2000), VIA prévoit d’atteindre les 733 MHz, voire les 800, pour le deuxième trimestre 2001 avec le Cyrix IV (ou Samuel 2) caractérisé par un cache de niveau 2 à 64 Ko en plus de celui de niveau 1 à 128 Ko. Posé sur socket 370, son bus exploitera des fréquences de 100 et 133MHz. Ses 15,8 millions de transistors géreront les instructions MMX et 3DNow!.

Quant à l’outsider Transmeta, qui après avoir beaucoup fait parler de lui lors du lancement du Crusoe (voir édition du 20 janvier 2000) doit aujourd’hui régler des problèmes d’intégration (voir édition du 5 décembre 2000), il n’en n’a pas moins annoncé des évolutions pour 2001 au récent Comdex (voir édition du 15 novembre 2000). La première année du troisième millénaire devrait donc voir apparaître une nouvelle génération de Crusoe TM5600 à 667 et 700 MHz et TM5800 à 800 MHz implémentés d’une version 4.3 du code morphing, véritable coeur technologique qui assure la faible consommation des puces tant attendue.

Bref, l’année 2001 devrait, plus que jamais, se révéler riche en nouveaux processeurs et en annonces… lesquelles seront bien sûr ajustées en fonction des retards ou avances pris par les uns et les autres.

Pour en savoir plus :

* Le site d’Intel

* Le site d’AMD (en anglais)

* Le site de VIA Technologies (en anglais)

* Le site de Transmeta (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur