Tout peut se connecter à Internet !

Mobilité

Lantronix dévoile ses solutions conçues pour connecter n’importe quel matériel électronique à Internet. Ses petits “serveurs”, de la taille d’un paquet de cigarettes, sont des ordinateurs qui incluent une fonction de connectivité.

Même le plus vieux de vos fax peut se connecter à Internet. Enfin presque. C’est en tout cas ce que laisse imaginer Lantronix, avec ses device servers. Le nombre d’applications que permettent ces petits systèmes donne le tournis ! Les “device servers” incluent un port qui se connecte aux systèmes de sécurité, aux appareils de vente automatiques ou encore aux stations de surveillance météo. Et autorisent donc la création d’applications en réseau impossible jusqu’alors… Par exemple, la technologie est utile pour les entreprises qui veulent ajouter des “capacités Internet” à leurs robots industriels qui intègrent déjà un système de contrôle électronique. Avec la croissance d’Internet et la multiplication des terminaux d’accès, les entreprises veulent incorporer leur technologie au système d’informations pourront donc le faire avec cette solution… Par ailleurs, Sun Microsystems, Microsoft et Hewlett-Packard, par exemple, ont tous des logiciels qui devraient un jour être utilisés par les programmeurs pour ajouter des fonctionnalités Internet à n’importe quel gadget : caméras vidéo, lecteur DVD, lampes et cafetières, etc.

Avantage immédiat : lorsqu’une entreprise change son réseau propriétaire pour Internet, elle évite la dépense de lignes dédiées. Par exemple, une ligne louée pour connecter une caisse automatique coûte environ 1 000 dollars aux Etats-Unis. Le site Ticketmaster et les services de la poste américaine, l’U.S. Postal Service, utilisent donc tous deux les équipements de Lantronix pour diminuer ces coûts. Ticketmaster exploite ces “matériels serveurs” dans les kiosques de ventes de tickets installés dans les magasins Kmart. Et la poste U.S., pour des terminaux de point de vente. Autres clients ? Les entreprises qui implémentent des systèmes de sécurité, de détection d’intrusion, contrôlables à distance, sont aussi clientes de cette solution.

Le “matériel serveurs” de Lantronix utilise un système d’exploitation avec un kernel (noyau gérant le matériel élémentaire) de 64 Ko et est disponible aux Etats-Unis pour environ 300 dollars (environ 2 200 francs).

Pour en savoir plus : Lantronix


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur