TPS débarque chez Neuf Télécom

Mobilité

Les deux groupes concrétisent l’accord annoncé en février en lien avec la télévision par ADSL.

La veille de l’ouverture du 58e Festival du film international de Cannes (du 11 au 22 mai), Neuf Télécom et TPS annoncent conjointement le lancement du bouquet de chaînes TPS sur le réseau haut débit de l’opérateur. Ce lancement concrétise l’accord signé en février dernier entre les deux acteurs (voir édition du 18 février 2005). Désormais, les abonnés de Neuf Télécom peuvent accéder à la centaine de programmes audiovisuels de TPS en plus du bouquet de base de Neuf TV constitué d’une soixantaine de chaînes dont quarante gratuites. A condition qu’ils aient souscrit au forfait TV de l’opérateur, commercialisé 6 euros par mois, en plus de l’accès Internet (une quinzaine d’euros).

Ce forfait intègre un décodeur vidéo relié à la télévision et au modem Neufbox, et supporte la TNT (voir édition du 11 février 2005). L’abonné n’a donc rien d’autre à installer que les éléments fournis par l’opérateur pour naviguer en haut débit. Ni parabole, ni décodeur supplémentaire. Mais il devra souscrire un abonnement mensuel compris entre 11 et 35,50 euros selon le choix du forfait thématique. Une offre découverte propose l’accès au service gratuitement pendant trois mois, sans engagement ni besoin de dénonciation à l’issue de la période d’essai.

Une petite victoire pour l’opérateur

L’arrivée de TPS sur le réseau de Neuf Télécom s’apparente à une petite victoire pour l’opérateur. Celui-ci avait démarré une collaboration avec TF1 (actionnaire de TPS à hauteur de 66 %) dans le cadre de DreamTV, une expérimentation à grande échelle en matière de télévision par ADSL dès 2002. Mais le groupe audiovisuel avait finalement privilégié France Télécom pour lancer son offre dès décembre 2003 sur Lyon (voir édition du 5 septembre 2003).

Entre temps, Neuf Télécom a su s’imposer sur le marché de l’ADSL. Avec 540 000 abonnés haut débit, dont 20 000 environ souscriptions à l’offre télévisée, le fournisseur d’accès revendique la troisième place du classement. Position que sa probable fusion avec Cegetel pourrait renforcer. Surtout, il couvre désormais 60 % de la population française à travers 150 agglomérations. “C’est plus que la couverture de la TNT actuellement”, souligne Jacques Veyrat, président du groupe Neuf Télécom. Objectifs pour la fin de l’année : 800 000 abonnés dont 100 000 abonnés à l’offre TV.

Le marché reste embryonnaire

Celle-ci est relativement récente puisqu’elle date de novembre 2004 (voir édition du 8 novembre 2004). Les internautes montrent leur intérêt pour la télévision par ADSL même si le marché reste embryonnaire. Et TPS ne s’y trompe pas. “Le lancement de TPS sur la ligne téléphonique est stratégique car c’est la seule manière de pénétrer les zones urbaines”, justifie Emmanuel Florent, PDG de TPS, qui ne cache pas ses ambitions : “Nous souhaitons développer le marché de la télévision numérique à travers les villes.”

“La télévision payant accompagnera le développement de la télévision par ADSL”, avance Jacques Veyrat. “Si les trois quart des abonnés se contentent du bouquet gratuit, nous constatons que ceux qui ont goûté aux chaînes payantes y restent fidèles”, ajoute le président du groupe Neuf Télécom. L’offre TPS sur Neuf TV s’affiche clairement comme un produit d’appel. D’autant que, pour l’heure, Neuf Télécom se distingue de Free qui n’est pas en mesure de proposer TPS. “Neuf Télécom ne nous a demandé aucune exclusivité”, précise Emmanuel Florent. “Nous sommes déjà chez France Télécom et ne nous interdisons pas d’aller chez Free.” Quand les deux acteurs auront réglé leurs différents. En attendant, la concurrence se met en place au sein même de l’opérateur. Neuf Télécom lancera, avant la fin du mois, les bouquets Canal Plus et CanalSatDSL (voir édition du 2 mai 2005).

TPS Star sur le Web
TPS profite du Festival de Cannes pour mettre en avant sa chaîne thématique TPS Star conçue autour du cinéma, du sport et du divertissement. Pour l’occasion, TPS lui dédie le site web tpsstar.fr. Développé par la société Business&Décision, le site est intégralement en Flash dynamique et offre ainsi “une interface d’administration permettant de remonter les contenus (texte, images, vidéos) en temps réel”, selon le communiqué. Autrement dit, une interface qui permet, d’un coup de souris, de mettre en avant les programmes selon leur thématique. Par ailleurs, le site intègre les flux vidéo en streaming de e-TF1.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur