TPS L élargit sa zone de couverture

Mobilité

France Télécom et TPS poursuivent le déploiement de leur service de télévision par ADSL, TPS L. Objectif : occuper le terrain au maximum avant l’arrivée véritable de la concurrence.

Après Lyon (voir édition du 18 décembre 2003) et Paris (voir édition du 29 mars 2004), France Télécom et TPS étendent TPS L, leur service de télévision par ligne téléphonique, aux villes de Nantes, Marseille et Nice. Cette extension devrait se poursuivre cet été à Cannes et à plusieurs villes du département des Yvelines.

Rappelons que TPS L permet de recevoir près de 80 chaînes de télévision diffusées via la ligne téléphonique, tout en conservant la possibilité de téléphoner et de surfer en haut débit sur Internet (via un abonnement ADSL). Pour en bénéficier, il faut souscrire au service MaLigne TV de France Télécom (16 euros par mois) et à un bouquet de chaînes de TPS (21 euros pour le forfait “Prestige”) en plus de l’abonnement à l’accès ADSL. Dans le cadre du lancement du service, TPS L offre trois mois d’abonnement, les frais d’accès (40 euros) et propose le décodeur numérique à 1 euro au lieu de 199.

En attendant la concurrence

TPS L entre en concurrence avec Free (voir édition du 27 novembre 2003) et Canal+ (voir édition du 11 mars 2004) qui s’appuie sur les réseaux de Cegetel et Neuf Télécom pour déployer son offre. Ce dernier avait récemment obtenu du Conseil de la concurrence l’autorisation d’installer ses propres équipements dans les salles de répartition de France Télécom afin de donner l’accès aux services de télévision en ligne concurrents à toutes les lignes ADSL (voir édition du 16 avril 2004). La stratégie de TPS L consiste donc à étendre le plus possible son service afin d’engranger un maximum de clients avant d’ouvrir son réseau à la concurrence. La nouvelle couverture de TPS L touchera près de 4 millions de foyers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur