Trafic Internet – USA : Netflix accapare 30% de la bande passante

Cloud

Selon Sandvine, aux Etats-Unis la plate-forme légale de VoD Netflix “pompe” désormais davantage les ressources Internet (débits ascendants et descendants) que les services BitTorrent (P2P). En Europe, le tableau est différent.

Selon le neuvième rapport sur le trafic Internet (“Global Internet Phenomena Report: Spring 2011) de Sandvine (équipementier réseaux télécoms), Netflix devient le service vidéo consommant le plus de bande passante aux Etats-Unis devant BitTorrent.

La plate-forme légale de vidéo à la demande (films et séries télé) “pompe” 24,71% du trafic Internet en heures de pointe (débits ascendant et descendants) devant les services BitTorrent (17,23%), protocole d’échange de fichiers en P2P régulièrement accusés de favoriser le piratage.

Depuis l’automne 2010, le volume de downstream de Netflix a augmenté de 44% pour atteindre 29,70% de tout le trafic Internet en heure de pointe en ce printemps 2011.

En troisième place arrive le HTTP (les services Web) avec 17,18%.

La quatrième position revient à YouTube, la plate-forme vidéos de Google, qui aspire 9,85% des ressources Internet (11,04% en débit descendant).

La montée des services vidéo (streaming et VoD) s’accompagne d’une explosion dans “la consommation typique par utilisateur” (volume médian) aux Etats-Unis : en six mois, elle est passée de 4 Go par mois à 7 Go.

Côté Europe, inutile de chercher Netflix dans le top du classement à défaut d’une expansion internationale du service.

Le BitTorrent garde la main avec 28,4% des ressources Internet aspirées en heures de pointes. Suivi du HTTP (18,08%) et YouTube (11,93%).

Le volume consommé par l’utilisateur médian est plus important qu’aux Etats-Unis selon Sandvine : 14,7 Go de données par mois.

Sandvine constate tout de même en Europe un essor des services dits de “Real-Time Entertainment” (services de VoD ou de musique en streaming) comme Spotify et BBC iPlayer.

Mais, en raison des restrictions géographiques de diffusion (notamment liées à l’exploitation des droits d’auteur), leur appropriation en masse au niveau européen est freinée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur