Transfert des activités x86 IBM vers Lenovo : au tour de la France

ManagementRégulationsRessources humaines
ibm-lenovo-transfert-activite-x86

Environ 70 collaborateurs d’IBM France en charge des activités X86 sont concernés par le transfert chez Lenovo. L’intégration est-elle vraiment “harmonieuse” ?

Le 1er janvier, Lenovo annonce qu’il a bouclé l’intégration des activités serveurs x86 d’IBM en France.

Au niveau monde, ce grand accord entre les deux parties avait été bouclé le 1er octobre 2014. Mais il faut du temps pour effectuer le transfert des employés et les activités commerciales en zone Europe – Moyen Orient – Afrique d’IBM vers Lenovo.

Cela se fera progressivement en raison du grand nombre de pays concernés et des nombreux processus nécessaires, afin d’assurer “une intégration harmonieuse”, explique le groupe high-tech chinois acquéreur.

Dans le monde, 7500 salariés d’IBM dispatchés dans 60 pays sont concernés par ce transfert. En France, le service de communication de Lenovo évoque 70 personnes concernées.

Mais, en mai dernier, au sein de la filiale française du groupe IT, la branche syndicale UNSA évoquait un groupe de 78 salariés.

Elle avait soutenu la demande de projet d’expertise par un cabinet d’audit indépendant pour la vente de l’activité X86 à Lenovo. Et ce, “afin d’analyser les conséquences économiques et sociales de ce projet et notamment la pérennité de cette activité au sein de Lenovo ainsi que sur la pérennité de l’activité serveur restant chez IBM”, peut-on lire dans une contribution sur le blog UNSA IBM.

Parallèlement, la direction d’IBM France avait acquis le principe d’une expertise indépendante dans le processus enclenché de vente de l’activité HCM à la filiale HR-Access software de SOPRA (224 salariés concernés).

Dans le cadre de ce dossier IBM – Lenovo autour de sa division serveurs légers x86 (une transaction de 2,1 milliards de dollars), le transfert des ressources humaines constitue un sujet sensible dans certaines zones. Même en Chine.

En mars dernier, environ un millier de salariés de l’usine IBM dans la ville de Shenzhen avaient organisé une grève pour protester contre les conditions du transfert. A l’époque, Lenovo considérait dans un communiqué que cette grève constituait une “affaire interne à IBM”.


Quiz : Connaissez-vous les sous-traitants des géants de la high-tech ?

(Crédit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : everything possible)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur