Transformation digitale : le secteur industriel français en quête de maturité numérique

Big dataBusiness intelligenceData-stockage
PwC
2 120

Selon une enquête PwC, 76% des entreprises industrielles mondiales estiment qu’elles atteindront un niveau de digitalisation avancé d’ici 2020, pour un investissement de 907 milliards de dollars.

PwC une étude mondiale sur l’industrie 4.0 et les perceptions et initiatives menées autour de la transformation digitale par plus de 2 000 entreprises industrielles. Celles-ci devraient investir 907 milliards de dollars par an dans la transformation digitale de leur entreprise d’ici 2020.

Ces investissements seront principalement consacrés au développement des technologies digitales (capteurs et objets connectés), les systèmes de production, le data analytics, les plates-formes de communication et de collaboration horizontales, la réalité augmentée ou encore les techniques avancées de production et de gestion logistique.
55% d’entre elles comptent rentabiliser leur investissement en deux ans (65% en France).

En France, 76% des entreprises industrielles estiment qu’elles atteindront un niveau de digitalisation avance d’ici quatre ans (72% dans le monde), contre 38% aujourd’hui (38% dans le monde).

Toutefois, des freins demeurent bien ancrés concernant l’amorce d’une transformation digitale, comme le manque de culture digitale et l’absence de vision stratégique.

En France, le manque de culture digitale et de formation à l’environnement numérique sont considérés comme les freins majeurs à la transformation digitale des entreprises industrielles.

Les entreprises françaises redoutent également le développement trop lent des infrastructures technologiques de base, couplé à un manque d’engagement fort du top management.

Etude PwC "Industry 4.0 : Building the digital enterprise"
Etude PwC « Industry 4.0 : Building the digital enterprise »

En outre, à travers la transformation digitale, les entreprises industrielles peuvent perfectionner leur portefeuille de produits et de services intégrant des fonctionnalités numériques et des services innovants basés notamment sur le big data et l’exploitation des données.

81% des entreprises sondées par PwC mettent en avant le data analytics comme le premier enjeu-clé au niveau de l’amélioration de la compréhension des besoins clients. Suivent ensuite l’optimisation du contrôle et de la productivité des opérations, l’amélioration de la qualité des produits et des processus, et enfin l’optimisation des coûts de transport et de la logistique.

Toutefois, près de 20% de structures interrogées estiment n’avoir pas encore développé de réelles compétences en matière d’analyse de données. Ainsi, pour 37% d’entre elles, les compétences en data analytics ne sont pas encore bien structurées et reposent principalement sur l’expertise de quelques collaborateurs isolés.

Méthodologie
Pour réaliser son étude « Industry 4.0 : Building the Digital Enterprise », PwC a interrogé, entre novembre 2015 et janvier 2016, plus de 2 000 cadres dirigeants d’entreprises industrielles dans 26 pays en Europe, Amériques, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique. En France, 101 entreprises ont été interrogées.

 

Crédit image : everything possible – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur